Archives de GrandQuébec

Le printemps 2014

Le printemps 2014

Le Printemps

Le printemps est la saison du renouveau. C’est la renaissance de la nature et tous les êtres se ressentent de la bienfaisance de cette époque désirée.

Mais quoique le printemps commence, astronomiquement, le 21 mars, il s’en faut que la douceur de la température tienne partout, à cette date, ce que promet ce temps poétique. Chez nous, par exemple, ce n’est qu’un espoir, et le jour de la venue du printemps ne se signale guère que par de la boue et de l’humidité; mais la perspective d’arriver bientôt à la fin de notre si long hiver, l’attente du départ des glaces qui bloquent notre beau fleuve, et l’ouverture prochaine de la navigation, tout cela nous met l’âme en joie et nous aide à oublier nos misères.

C’est dire que le printemps, au Canada, n’est pas exact au rendez-vous que lui donne le calendrier. Mais est-il préférable de jouir d’une chose ou de vivre dans l’espoir de son arrivée…

Ah! L’attente de nous jour heureux vaut mieux, certes, que la jouissance de ces jours. Lorsque le printemps s’épanouit, il est bien près de sa fin, et l’éminence de son départ nous attriste et gâte la beauté des jours qu’il nous accorde.

printemps

Le printemps. Série Saisons montréalaises, rue Maisonneuve, près du boulevard St-Laurent. Philippe Adams et David Guinn, 2009, produit par Mu. Partenaires : Corporation d’Habitation Jeanne-Mance, Opération Montréal.net, Arrondissement Ville-Marie, Benjamin Moore. Photo : © GrandQuebec.com

Aussi nous ne parlons aujourd’hui du printemps que comme d’une promesse, et surtout pour nous conformer à l’actualité qui nous commande de saluer ici le premier jour de cette saison poétique, bien qu’elle nous refuse encore ses faveurs tant que le rigoureux et obstiné hiver ne nous aura pas délivré de son manteau glacé. Mais le temps de la délivrance est proche, et nous passerons alors, presque sans transition, de la langueur hivernale à l’allégresse printanière.

Alors tout sourira le matin, tout chantera le soir. L’air sera plein de bruissements d’ailes; les près, de fleurs prêtes à ouvrir, de nouvelles senteurs monteront de la terre, ce sera une ivresse générale, une harmonie, un chant d’amour doux et joyeux, et tout être se croira rajeuni.

printemps montreal

Ville de Mont-Royal au printemps. Photo : © GrandQuebec.com

(L’hommage au printemps qui comportait ce beau texte a été publié le 21 mars 1908 dans le quotidien montréalais La Presse).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>