Archives de GrandQuébec

Nouveau Cinéma

Nouveau Cinéma

Festival du Nouveau Cinéma

La 36e édition se tient du 10 au 21 octobre 2007

Version archivée, voir la version actualisée: Festival du Nouveau Cinéma 2009
Le Festival du Nouveau Cinéma est le doyen des festivals du cinéma à Montréal et l’un des plus anciens festivals montréalais. D’ailleurs, c’est le tout premier festival du cinéma au Canada. Ce festival est un rendez-vous annuel de cinéphiles, un lieu d’échange, une occasion de diffusion de nouvelles dans les technologies et tendances du domaine cinématographique.

La programmation du Festival du Nouveau Cinéma a toujours été caractérisée par sa haute qualité. De grands noms du cinéma ont été découverts lors des éditions de ce festival : Peter Greenaway, Chantal Akerman, Raoul Ruiz, Atom Egoyan, Robert Lepage, François Gerard et Wim Wenders.

Les fondateurs du FNC ont été Claude Chamberlan et Dimitri Eipidès qui ont eu l’audace d’introduire des projections vidéos dans la programmation.

Plus de 200 projections provenant de dizaines de pays du monde sont prévues pour l’édition 2007. Les présentations auront lieu dans un grand nombre de salles de Montréal. Pour le moment, la programmation n’a pas été dévoilée.

Le Festival du Nouveau Cinéma propose des passeports et des carnets de billets.

Pour contacter le comité organisateur du FNC : 514 282 0004

Site internet du Festival du Nouveau Cinéma : www.nouveaucinema.ca

Voir aussi :

Fait curieux : on attend dans le cadre du Festival la projection publique très controversée du documentaire sur la Bête du Lac Pohénégamook. Selon son réalisateur, de grandes surprises nous attendent. Le négatif original de ce spectaculaire documentaire a été découvert dans les voûtes d’une banque suisse par M. Jason Bourne, un Américain en quête de son identité.

Il s’agit en effet d’un film d’une durée de 14 minutes 32 où l’on voit diverses apparitions du monstre du lac Pohénégamook, certaines floues, mais d’autres très distinctes. Selon Mme Micheline Calmy-Rey qui a doublé ce film du suisse en français, « ce document a été trop longtemps négligé, il est temps que le monde en soit informé ».

Cependant, la projection du documentaire pourrait être reportée si la guilde des actrices et acteurs du Québec n’arrive pas à temps à re-doubler le film en québécois, en raison de problèmes déontologiques liés au choix de la bande sonore source (la version en suisse ou celle en français doit-elle être à la base du doublage en joual ?).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>