Archives de GrandQuébec

Musée Stewart

Musée Stewart

Le Musée Stewart sort de l’ombre

Réouverture au public le 29 juin 2011

(page d’accueil en juin 2011)

Après deux années et demie d’absence de la scène muséale montréalaise, le Musée Stewart reprend ses quartiers dans l’Arsenal du Fort de l’île Sainte-Hélène, au parc Jean-Drapeau. C’est un musée entièrement rénové et repensé qui vous ouvrira ses portes le 29 juin 2011.

Suite à l’invasion américaine de 1812, le Système de défense militaire de la colonie Britannique est repensé.

Un important réseau de fortifications est mis en place tout le long du Saint-Laurent et de la rivière Richelieu dans le Bas-Canada. Protégé par le courant Sainte-Marie (décourageant tout débarquement ou retraite de l’ennemi), le dépôt fortifié de l’île Sainte-Hélène permet, entre 1824 et 1870, au gouvernement britannique d’entreposer leur poudre explosive, munitions, fusils et canons ainsi que de contrôler la route fluviale Kingston-Québec.

L’ensemble des fortifications construit (1820-1824) en pierre rouge (brèche) soutirée des carrières de l’île, possède des murs variant de 1 à 4 mètres d’épaisseur et comprend différents bâtiments comme la poudrière, le corps de garde, le mur d’enceinte, le lieu de l’entrepôt ainsi que l’imposant arsenal qui abrite l’exposition permanente du Musée Stewart.

musee stewart

Musée Stewart. Photo : © www.stewart-museum.org

Ivoire, faïence, brocart, velours, argent, papier, peau, parchemin… Tous ces matériaux façonnés par des mains de maîtres et d’artisans témoignent de notre passé.

Soigneusement constituée, la collection du Musée Stewart tisse une trame historique : cinq siècles d’événements politiques, d’expériences scientifiques et de vie culturelle s’y déploient.  Les objets, les livres et les documents d’archives racontent les découvertes et les faits d’armes des explorateurs, les révolutions et les célébrations, les avancées scientifiques et les créations artistiques.

On n’y voit pas que des exploits cependant; la vie quotidienne émerge aussi des collections. Acte de naissance, hochet, coffre de mariage, justaucorps, chaise à porteur, maître à danser, jeu de Carvagnole, giberne, boîte à senteur, trousse à raser et nécessaire de voyage célèbrent à leur manière les activités journalières de nos ancêtres.

Conservée et chérie, cette collection mérite que le regard s’y pose. Venez l’explorer, la contempler et l’admirer. Venez-vous émerveiller et vous imprégner de sa splendeur.

soldat britannique

Soldat britannique de la garnison du fort. Photo : © www.stewart-museum.org

Couvrant plus de cinq siècles d’histoire, l’exposition permanente Histoires et Mémoires est parsemée d’insertions thématiques, dont la navigation, le grand commerce maritime et la vie quotidienne en Nouvelle-France. L’exposition se déploie sur deux étages et présente près de 500 objets, documents et livres rares.

La visite propose un voyage dans le temps qui commence avec les premiers occupants de l’île Sainte-Hélène. Elle se termine sur des représentations de cette même île depuis le milieu du 19e siècle jusqu’à aujourd’hui.

Au fil du déroulement chronologique, des événements marquants de l’histoire occidentale sont évoqués : la Réforme et les Guerres de Religion, le siècle des Lumières, la Révolution industrielle…

Tout au long du parcours, l’histoire et le patrimoine de l’île Sainte-Hélène sont présents, soulignant les liens entre l’histoire locale et l’histoire nationale et internationale.  Restaurée et rafraîchie, la célèbre maquette du Montréal fortifié invite les visiteurs à vivre une expérience unique. Grâce à une technologie interactive de pointe, ils peuvent littéralement  « toucher » l’histoire.

Le dépôt fortifié britannique comprenait cinq constructions distinctes, voici leur description : Fortifications de l’Île Sainte-Hélène

dépôt fortifié

Dépôt fortifie de l’île Sainte-Hélène. Photo : © www.stewart-museum.org

Coordonnées du Musée Stewart :

20, chemin Tour-de-l’Isle
Montréal  Québec H3C 0K7
Parc Jean-Drapeau

Téléphone : 514.861.6701

Site Internet : www.stewart-museum.org

Comment s’y rendre :

Pont Jacques-Cartier, sortie Jean-Drapeau (stationnement payant P7)

Métro Jean-Drapeau (ligne jaune).  Environ 10 minutes de marche.

En vélo : Piste cyclable à proximité.  Station BIXI au métro Jean-Drapeau.

Musée ouvert du Mercredi au Dimanche de 11 h à 17 h  (fermé les lundis et les mardis)

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>