Archives de GrandQuébec

Festival du Mont Sutton

Festival du Mont Sutton

Festival d’automne du Mont Sutton

Du 17 septembre au 16 octobre 2011

(page d’accueil septembre – octobre 2011)

Tous les week-ends du 17 septembre au 16 octobre 2011, célébrez l’automne dans le cadre du festival d’automne du Mont SUTTON.

C’est l’occasion idéale afin d’effectuer des randonnées guidées, des balades en télésiège et de profiter d’une panoplie d’activités familiales et, bien sûr, de savourer les couleurs qui sont au rendez-vous.

Que ce soit pour admirer le paysage du haut de la remontée mécanique ou pour marcher librement à travers les pistes et sentiers pédestres, prendre l’air de l’un des sommets de la montagne ou profiter d’une de nombreuses activités organisées… un moment d’automne à Sutton est toujours un moment mémorable!

Coordonnées :

671, rue Maple

Sutton, Québec, Canada
J0E 2K0

Téléphone : 1 800 565-8455

Pour en apprendre plus, visitez le site Web montsutton.com

Municipalité de canton de Sutton

Le territoire de cette municipalité de la MRC de Brome-Missisquoi est circonscrit par Dunham à l’ouest, Potton à l’est, lac Brome au nord et la frontière qui sépare le Canada des États-Unis au sud. On retrouve Cowansville, à peu de distance au nord-ouest. Quoique le nom du canton de Sutton, proclamé en 1802, ait constamment été rapproché de celui d’une ville d’Angleterre, on peut penser que, tout comme pour Potton, il s’agit d’une appellation qui avait servi en Nouvelle-Angleterre, pour être ensuite utilisée au Bas-Canada et imposée par les fonctionnaires britanniques lors de l’identification des cantons.

Songeons à la localité de Sutton, au Massachusetts, fondée vers 1715, ainsi qu’à celles du même nom dans le Maine, le Vermont et le Nouveau-Hampshire. Des loyalistes sont arrivés dans cet endroit en 1792, puis en 1799. D’abord transposé du canton au bureau de poste ouvert en 1837, le nom Sutton a été retenu pour la municipalité de canton créée en 1845, abolie en 1847 et intégrée à la municipalité du comté de Missisquoi. Rétablie en 1855, elle conservera son appellation originelle. Il en va également ainsi pour la paroisse de Saint-André-de-Sutton, fondée en 1866, érigée canoniquement en 1858 et civilement en 1891. Dans ce cas, on honorait également le premier missionnaire, l’abbé André-Benjamin Dufresne (1819-1897), curé de Dunham, avec desserte à Sutton de 1857 à 1863.

Monts Sutton

La bordure occidentale du plateau appalachien prolonge, au Québec, les montagnes Vertes du Vermont suivant un axe anticlinal, auquel les géologues ont attribué le nom de Sutton. Cet axe s’étend précisément depuis le canton de Sutton jusqu’aux abords de la Chaudière, passant graduellement de plus de 900 mètres à moins de 200 mètres d’altitude. Dans la partie sud-ouest, la plus relevée dans cet axe anticlinal, se trouve l’ensemble orographique désigné sous le nom de Monts Sutton. Cet ensemble comprend principalement le sommet Rond (962 m), le mont Gagnon (853 m), le mont Écho (746 m), le mont Glen (746 m), le mont Foster (741 m) et la montagne à Boyée (686 m). Dans un décor forestier d’érablières à bouleau jaune se trouve l’importante station de ski de Mont Sutton.

randonnee mont sutton

Mont Sutton. Photo : © Montsutton.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *