Archives de GrandQuébec

Archives, septembre 2008

Archives, septembre 2008

De la ruée vers l’or à la ruée vers l’eau

Le Grand nord québécois, “le pays des géants” comme on l’appelle souvent, est une région pour les amateurs de grands espaces et de silence. La beauté de ses paysages dénudés et l’originalité de sa végétation font de la Baie James une région réellement différente du reste du Québec. La région a connu deux élans successifs, grâce à l’or d’abord, puis elle s’est développée vers la fin des années 70, grâce à ses barrages hydro-électriques, véritables exploits technologiques. On y trouve en effet de nombreux plans d’eau au milieu de paysages de roches et d’épinettes où se dressent parfois des eskers explorés par des orpailleurs solitaires. Le livre de Jean O’Neil, Mon beau Far West, restitue l’atmosphère de ces lieux.

Relais routier au km 381      dernier plein d'essence au km 381

L’unique relais routier entre Matagami et Radisson, sur la route de la Baie James, au km 381.

De la ruée vers l’or (1920-1980) …

Cité de l’or : À Val-d’Or, vous pourrez faire une descente souterraine à la Cité de l’or, en habit de mineur, pour découvrir la richesse du sous-sol abitibien et revivre le mythe de la ruée vers l’or.

Mineur à Val-d'Or

Malartic : Une visite au musée régional des mines vous permettra de voir des “pierres de fée” et d’autres ressources minéralogiques de la région. La ville de Malartic est en pleine effervescence suite au projet Osisko. On envisage en effet la réouverture d’une mine à ciel ouvert. Cette exploitation nécessite le déménagement de 90 maisons, d’écoles, etc. En outre, la création d’un parc linéaire avec un mur végétal constituera une innovation en dissimulant la mine aux yeux des habitants.

Dispensaire de la garde : En visitant le Dispensaire de la Garde, à La Corne, vous pourrez vous familiariser avec la vie et le travail des infirmières de colonies. Gertrude Duchemin y a oeuvré de 1936 à 1976, elle a été tout autant soignante que sage-femme, mais aussi dentiste, chirurgienne et parfois vétérinaire.

Refuge Pageau : Près d’Amos, des animaux sauvages blessés sont recueillis au Refuge Pageau, en vue d’un retour à la nature après leur convalescence. Vous pourrez voir des loups, des oursons, des orignaux, mais aussi des chouettes de taille impressionnante.

… à la ruée vers l’eau (1980-2008)

Les bâtisseurs : Une visite guidée historique du parc Robert-A Boyd vous fera revivre la vie quotidienne des pionniers ayant ouvert la voie vers le grand nord.

La Baie James : Après avoir traversé le village cri de Chisasibi, vous pourrez découvrir cette vaste mer intérieure qu’est la Baie James.

Les barrages hydro-électriques : La visite guidée de La Grande 1 et de La Grande 2 en compagnie d’un représentant d’Hydro-Québec vous dévoilera les mystères de la fée électricité. Vous pourrez visiter la salle des machines et vibrer au rythme des turbines. L’extérieur de la centrale La Grande 1 est tout aussi imposant, avec son évacuateur de crues qui ressemble à un escalier de géant.

évacuateur de crues de La Grande 1

Amos et la rivière Harricana : Après voir visité la cathédrale Sainte-Thérèse-d’Avila et la Maison Authier, qui est la plus ancienne maison d’Abitibi encore debout, vous pourrez partir à la pêche aux pierres de fée sur les bords de la rivière Harricana. Noter que la ville d’Amos est la seule ville du Québec ayant l’autorisation de ne pas chlorer son eau, en raison de sa pureté.

Salon des carrières en technologie

Peut-être que la vision d’une turbine en pleine action dans la centrale Robert Bourrassa fera naître en vous une vocation d’ingénieur, à moins que ce ne soit la rencontre avec des pylônes aux noms parfois si évocateurs : pylône classique, pylône Mae West, pylône haubané, pylône en V, pylône à chaînette…

Pylones

Alors, pour en savoir plus sur les carrières en technologie, rendez-vous le :

25 septembre 2008 : de 12h à 19 heures, 26 septembre de 10h à 17 heures

Le Salon des carrières en technogénie et Salon carrières du Réseau des ingénieurs du Québec est destiné aux chercheurs d’emploi des secteurs de la technologie et de l’ingénierie. Le salon a lieu au Palais des congrès de Montréal : 201, avenue Viger Ouest

Salon carrières du réseau des ingénieurs du Québec

Site internet de l’Événement Carrières : www.ecarrieres.com

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>