Ligne du temps : 2014

8 janvier – 14 janvier

8 janvier – 14 janvier

C’est arrivé au Québec du 8 janvier jusqu’au 14 janvier 2014

Voir aussi : les événements qui ont eu lieu du 1er janvier jusqu’au 7 janvier 2014

8 janvier 2014 : Un enfant de 17 mois qui jouait au sous-sol près d’un vieux téléviseur de 27 pouces a dû être transporté à l’hôpital, lorsque l’objet est accidentellement tombé sur lui. La petite victime, originaire de Delson est demeurée inconsciente durant quelques instants, mais avait repris connaissance à l’arrivée des ambulanciers. Au moment de son transport vers l’hôpital Sainte-Justine, le bébé avait de la difficulté à respirer et quelques saignements, mais sa vie n’a jamais été en danger. «Selon les nouvelles que nous avons reçues ce matin (jeudi), l’état de l’enfant est stable», a indiqué le porte-parole de la Régie de police Roussillon, Guy Lépine.

8 janvier 2014 : Un homme de 25 ans a tenu les policiers en haleine pendant environ une heure, dans une poursuite policière qui s’est déroulée dans les rues de Mascouche et de Terrebonne, ainsi que sur deux autoroutes. Vers 2 h, les policiers de Mascouche ont aperçu le suspect qui était en train de voler une camionnette à laquelle était accrochée une remorque fermée, aux abords d’une piste de motoneige près de l’intersection du chemin Sainte-Marie et de la montée du Domaine. Le voleur a cependant réussi à s’enfuir avec le véhicule et les agents ont tenté de l’intercepter, mais le conducteur a refusé de s’immobiliser, selon Céline St-André, porte-parole de la police de Mascouche. Les policiers se sont alors mis à ses trousses. Durant l’heure qu’a duré cette course folle, le fuyard a tenté de semer la quinzaine de véhicules de patrouille qui le poursuivaient en roulant à toute vitesse dans les rues de Mascouche et de Terrebonne, mais aussi sur les autoroutes 25 et 640, où il a fait quelques demi-tours. Bien qu’il ait réussi à éviter plusieurs tapis cloutés, le chauffard en a finalement heurté un sur la rue Station, près du chemin des Anglais à Mascouche, et il a tenté de se sauver à pied. Toutefois, les policiers ont pu lui mettre la main au collet quelques instants plus tard et ont procédé à son arrestation. Il devait être interrogé dans le courant de la journée. Heureusement, personne n’a été blessé au cours de cette intervention et aucun accident ne s’est produit. De plus, après des vérifications, les agents ont finalement constaté que la remorque accrochée au camion était vide. Des policiers de Mascouche, Terrebonne et de la Sûreté du Québec (SQ) ont participé à cette opération qui a nécessité un important déploiement.

8 janvier 2014 : L’ex-maire de Montréal, Michael Applebaum, accusé notamment de fraude, pourrait ne jamais voir sa photo accrochée sur les murs de l’hôtel de ville aux côtés des Jean Doré, Pierre Bourque et Jean Drapeau. Une source sûre proche de l’administration Coderre et au fait du protocole entourant l’installation des photos dans la galerie des maires à l’hôtel de ville, a confié à TVA Nouvelles que «ce ne serait pas une bonne idée d’accrocher sur les murs la photo de M. Applebaum s’il est reconnu coupable aux termes de son procès». Notons que les photos de Gérald Tremblay et Laurent Blanchard n’ont pas encore été placées dans la galerie des maires.

9 janvier 2013 : Un homme a perdu la vie et une femme se trouve à l’hôpital dans un état critique après qu’un incendie ait éclaté dans un immeuble résidentiel situé dans l’arrondissement Côte-des-Neiges- Notre-Dame-de-Grâce, à Montréal. Les deux personnes, qui ont entre 30 et 40 ans, ont été retrouvées en arrêt cardio-respiratoire et ont rapidement été prises en charge par Urgences-Santé, a expliqué Michel Girard, chef aux opérations du Service de sécurité incendie de Montréal. Le brasier s’est déclaré au deuxième étage du bâtiment situé sur la rue Saint-Jacques, près de l’avenue Old Orchard. Une centaine de pompiers ont combattu l’incendie. Les flammes s’étaient propagées jusqu’au toit. Entre 15 et 20 personnes ont dû être évacuées, dont un homme et une femme dans la vingtaine qui ont été brûlés au deuxième degré, mais dont la vie n’est pas en danger.

grandquebec running

bannière grandquebec

Bannière animée de GrandQuebec.com

9 janvier 2013 : Le taux de chômage a augmenté en décembre au Québec, alors qu’il s’est perdu plus de 10 200 emplois. Le taux de chômage a augmenté de 0,5 point de pourcentage pour atteindre 7,7%, a indiqué Statistique Canada. Sur un an, au Québec, l’emploi était pratiquement inchangé. La province a perdu 43 800 emplois à temps plein, il s’est toutefois créé 45 800 emplois à temps partiel. Au Canada, l’emploi a diminué de 46 000 en décembre, à la suite d’une baisse du travail à temps plein. Le taux de chômage a augmenté de 0,3 point de pourcentage pour atteindre 7,2%. En Ontario, la progression de l’emploi survenue au cours de la première moitié de l’année a été contrebalancée par la baisse enregistrée en décembre, de sorte que l’emploi était à peu près au même niveau que celui observé 12 mois plus tôt. Le taux de chômage a augmenté pour s’établir à 7,9% en décembre, soit le même taux que celui de décembre 2012.

10 janvier 2014 : Un avertissement de pluie verglaçante est en vigueur pour l’ensemble de la province. Le Québec attend entre 2 et 10 mm de précipitations. Les régions directement au nord du fleuve, de l’Outaouais et du Saguenay recevront les accumulations les plus importantes. Un front chaud qui s’est développé sur les Grands Lacs est à l’origine de ce phénomène. La pluie verglaçante devrait atteindre la grande région de Montréal ainsi que les Laurentides très tôt en matinée, avant de se changer en pluie. Des nappes de brouillard se formeront en après-midi dans la métropole. Le système se propagera ensuite vers le centre du Québec, puis vers l’est de la province. Des vents violents souffleront près des collines Montérégiennes tôt dans la journée, ce qui pourrait causer des rafales. L’Ontario attend également de «deux à six heures de pluie verglaçante», selon Environnement Canada. Plusieurs rivières sont sous haute surveillance samedi matin. Les précipitations attendues font craindre des débordements. À Laval, par exemple, les fluctuations de température ont fait augmenter le niveau d’eau des rivières au cours des derniers jours en formant du frasil et du refoulement. Selon un employé sur le tarmac à l’aéroport Montréal-Trudeau, tous les vols seront suspendus au moins jusqu’à 9h, en raison du mauvais temps. Sur son site web, tous les départs et arrivées affichaient «retardé» ou «annulé» en début de journée.

10 janvier 2014 : La fermeture de bibliothèques du ministère des Pêches et des Océans du Canada et la destruction des ouvrages scientifiques qu’elles contenaient suscitent la consternation et la colère des chercheurs canadiens, qui y voient une décision « idéologique ». Le Canada a accumulé au fil des années une rare collection d’ouvrages scientifiques spécialisés dans la vie marine. De l’avis du gouvernement conservateur de Stephen Harper, porté au pouvoir de 2006 avec la promesse de réduire la taille de l’État et le poids des impôts, le maintien en activité des 11 bibliothèques spécialisées dans ce domaine, et financées par le ministère des Pêches, constitue un fardeau superflu. Quelque 86% des utilisateurs sont des fonctionnaires et en moyenne seules 5 à 12 personnes extérieures au ministère «visitent nos 11 bibliothèques chaque année», s’est défendue cette semaine la ministre des Pêches, Gail Shea. «Il n’est pas équitable pour les contribuables de payer pour des bibliothèques que très peu de gens utilisent», a-t-elle plaidé. Et de fait, depuis le printemps dernier, au moins 7 des 11 bibliothèques de son ministère ont été fermées, dans un quasi-anonymat. Le gouvernement fédéral a pris cette «décision idéologique» car il est conscient que «le Canadien moyen n’attache que peu d’importance» aux questions maritimes, note pour l’AFP Jeff Hutchings, chercheur à l’université Dalhousie d’Halifax (est du Canada). La fermeture de l’Institut sur l’eau douce de Winnipeg a en particulier suscité un vif émoi dans la communauté scientifique: certains ouvrages qui s’y trouvaient dataient des années 1880 et n’étaient disponibles nulle part ailleurs, a déploré au quotidien Globe and Mail Burton Ayles, ancien haut responsable du ministère des Pêches et ex-directeur dudit institut. Pour beaucoup d’universitaires, la décision d’Ottawa n’est pas anodine. Le gouvernement de M. Harper s’est retiré en 2012 du protocole de Kyoto, pourtant signé par le Canada, et plusieurs élus conservateurs ont maintes fois remis en question la réalité du réchauffement de la planète. En corolaire de la disparition de ces bibliothèques, des programmes entiers de recherche ont été fermés et certains scientifiques concernés ont commencé à s’expatrier pour poursuivre leurs travaux.

11 janvier 2014 : Une personne a succombé à ses blessures et trois autres ont été blessées lors d’une violente collision frontale sur l’autoroute Henri-IV, à Québec. L’accident est survenu vers 16 h 15, près de la sortie Montolieu, selon la Sûreté du Québec. Un homme âgé de 48 ans, qui était seul, a perdu la maîtrise de son véhicule et s’est retrouvé en sens inverse sur l’autoroute. Le conducteur d’un véhicule circulant vers le nord, dans lequel se trouvaient un couple et une fillette, n’a pu éviter le dur impact latéral. Ils ont tous été transportés dans un centre hospitalier. Le quadragénaire était dans un état critique et il est mort après son transport à l’hôpital. Les trois autres ont subi des blessures ne mettant pas leurs vies en danger. Des enquêteurs en scène de collision ont été appelés à se rendre sur place. L’autoroute a été complètement fermée entre les sorties Montolieu et Industrielle pour le temps de l’enquête. Dans le même secteur, les services d’urgence ont dû intervenir sur un total de trois scènes d’accident sur une distance de seulement deux kilomètres. On ne dénombre aucun blessé grave dans ces autres accidents.

11 janvier 2014 : Deux employés de la sécurité du Port de Montréal qui circulaient en voiture sur la rue Notre-Dame ont été gravement blessés après avoir percuté un train en début de nuit dimanche. Le véhicule aurait percuté le milieu d’un wagon porte-conteneurs, selon des témoins. Le train sortait d’un terminal, près de la rue Bossuet, au moment de la collision. Les médecins ont craint pour la vie du passager de cette voiture pendant quelques heures au courant de la nuit, mais le Service de police de la Ville de Montréal a confirmé, dimanche matin, que l’homme se trouvait hors de danger. Stéphane Smith, chef aux opérations chez Urgences-santé, a affirmé que «l’impact a été très violent». L’homme et la femme étaient conscients à l’arrivée des ambulanciers, mais ils souffraient d’amnésie par rapport à l’événement. Il n’y a eu aucun déversement ni déraillement. Du côté du Port de Montréal, le directeur de la sécurité et de la prévention des incendies, Félixpier Bergeron, parlait plutôt d’un «accrochage mineur» en début de nuit.

11 janvier 2014 : Un homme et une femme ont perdu la vie dans un incendie dans une résidence de Pontiac, en Outaouais. Le brasier a pris naissance vers 22 h, dans le sous-sol d’une propriété située sur le chemin Wilson. Les pompiers dépêchés sur les lieux n’ont pu pénétrer à l’intérieur pour sauver les deux victimes en raison de l’intensité de l’incendie, ont mentionné les policiers. Les deux locataires qui habitaient le sous-sol n’ont pas été en mesure de sortir à temps, a expliqué Sheila Caouette, de la police de la MRC des Collines-de-l’Outaouais. Les propriétaires qui demeuraient aussi dans l’immeuble sont parvenus à évacuer. Ce sont eux qu’ont composé le 9-1-1. Les dommages ont été évalués à plus de 200 000 $.

11 janvier 2014 : L’homme de 27 ans qui a été atteint par balle, samedi, dans l’arrondissement de Lachine, à Montréal, a perdu la vie tôt dimanche. Les témoins qui se trouvaient avec la victime dans le logement de la rue Sherbrooke, près de la 29e avenue, ont été rencontrés au courant de la nuit par les enquêteurs, après s’être remis d’un violent choc nerveux. Il s’agit du premier homicide à survenir sur le territoire montréalais en 2014. À la même date l’an dernier, deux meurtres avaient déjà été commis. Les enquêteurs de la section des crimes majeurs ont passé toute la matinée à l’intérieur du logement où le drame s’est joué, à la recherche d’indices. Deux autres agressions armées sont survenues samedi soir à Montréal. À Saint-Léonard, un homme blessé a été aidé par un bon samaritain après s’être effondré sur le perron d’une résidence de la rue de Nevers. La victime de 27 ans a été poignardée à plusieurs reprises en pleine rue. Les policiers qualifient cette histoire de «nébuleuse». Les enquêteurs ont fouillé le secteur en matinée à la recherche d’indices. Puis, à Rivière-des-Prairies, l’homme de 28 ans qui a été tiré à la jambe vers 18 h 30 refuse de collaborer à l’enquête. Les policiers ont fait du porte-à-porte pendant plusieurs heures au courant de la nuit afin de tenter de comprendre les circonstances de l’agression. Aucun suspect n’a été arrêté relativement à ces trois affaires.

12 janvier 2014 : Un homme d’une cinquantaine d’années a été arrêté à Victoriaville par des policiers de la Sûreté du Québec pour conduite en état d’ébriété d’un… quadriporteur électrique. Les policiers ont été appelés à se rendre dans le stationnement d’un dépanneur sur le boulevard Bois-Francs Nord à la suite d’une dénonciation. Le suspect est atteint de paralysie cérébrale depuis son jeune âge. Il a été conduit à l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska pour un prélèvement afin de déterminer le taux d’alcool dans son sang. Son avocat, Me Denis Lavigne, a mentionné qu’on reprochait également à son client d’avoir menacé les policiers. «Je le connais depuis 30 ans, il n’est vraiment pas très menaçant, vu son état.» Une remorqueuse a été demandée pour saisir le petit véhicule. L’article 253 du Code criminel interdit de conduire tout véhicule à moteur alors que le conducteur a les capacités affaiblies, que ce soit par l’alcool, la drogue, les médicaments ou même la fatigue. Selon les boutiques qui vendent des quadriporteurs, la vitesse maximale de ces véhicules se situe entre 7 et 12 km/h selon les modèles. Il y a quelques années, toujours à Victoriaville, un homme avait plaidé coupable de conduite en état d’ébriété d’une Zamboni dans un aréna.

12 janvier 2014 : Après une matinée marquée par les sorties de route causées par la pluie verglaçante et une accalmie en après-midi, les conditions routières se sont gâtées partout en province, samedi soir, en raison du brouillard. La pluie verglaçante qui a tombé à Montréal a laissé place à de la pluie en après-midi. Mais en raison de la chute des températures, de la glace s’est reformée sur le réseau autoroutier du Québec et le brouillard s’est mis de la partie, causant encore une fois nombre d’accidents. Transports Québec a rapporté que la chaussée variait de partiellement glacée à glacée dans plusieurs secteurs des Laurentides, de Lanaudière, de la Mauricie et de Québec, notamment sur les autoroutes 15, 25 et 40.  À Montréal, en Montérégie et en Estrie, c’est le brouillard qui a compliqué la vie des automobilistes. «À plusieurs endroits en Montérégie, la visibilité est réduite et parfois même nulle, tout comme en Estrie», a indiqué Alain Lussier, porte-parole de Transports Québec. En Gaspésie, dans le Bas-Saint-Laurent et au Saguenay, on a signalé une chaussée glacée par endroits. La Côte-Nord a reçu de la neige plutôt que de la pluie, samedi. On circule donc plutôt sur de l’asphalte enneigé dans cette région. Le trafic à l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal a repris au compte-gouttes samedi en matinée, après avoir été totalement interrompu en raison de pluies verglaçantes sur la région. Des voyageurs ont rapporté des files d’attente importantes pour les cafés et restaurants et ont décrit une cohue dans les zones de départ. Plusieurs personnes ont dû attendre assises par terre et certains dormaient sur les sièges, dans l’attente de leur vol. Par ailleurs, Hydro Météo a émis des veilles d’inondations pour la rivière des Prairies, dans les secteurs de Laval et entre l’autoroute 13 et du lac des Deux Montagnes. La rivière des Mille-Îles était également sous haute surveillance dans le secteur de Terrebonne. Ces rivières devront être surveillées de près puisqu’Environnement Canada prévoit encore de la pluie pour les jours à venir. Les trottoirs ont été particulièrement glissants à Montréal samedi, bien que selon la Ville, depuis tôt le matin, des employés étaient au travail pour épandre des abrasifs pour faire fondre la glace sur les routes et trottoirs de la métropole. «Nous avons 120 épandeuses sur nos rues et une centaine d’appareils pour sécuriser les trottoirs», a affirmé Renée Pageau, porte-parole de la Ville de Montréal. Comme à l’habitude, une attention particulière a été accordée aux stationnements d’hôpitaux, aux abords des stations de métro et aux grandes artères.

13 janvier 2104 : L’autoroute 40 ouest a été complètement fermée à la circulation, cet après-midi, lorsqu’un morceau de béton est tombé d’un viaduc, dans l’ouest de Montréal. L’imposant bloc de béton a chuté sur un véhicule utilitaire sport (VUS) de marque BMW, à bord duquel se trouvaient deux femmes. Le capot du VUS a pratiquement été scindé en deux sous la force de l’impact qui a eu lieu sur l’autoroute 40 en dessous du viaduc du boulevard Henri-Bourassa. D’autres véhicules ont subi des crevaisons en roulant sur les débris, ont confirmé les autorités. Fort heureusement, personne n’a été blessé. En milieu d’après-midi, Transports Québec a finalement confirmé que le morceau de béton provenait bel et bien du viaduc sous sa juridiction. «La structure en tant que telle est sécuritaire», a assuré Caroline Larose, porte-parole de Transports Québec. Selon elle, la pièce qui s’est détachée du viaduc bâti en 1965 proviendrait fort probablement du «béton cosmétique», servant à embellir la structure. Le pont d’étagement Hymus, situé à proximité, a lui aussi été fermé par mesure préventive. Ils ont tous été rouverts à la circulation vers 14h45, juste à temps pour l’heure de pointe. Selon les premières constatations, il semble que les nombreux cycles de gel et de dégel pourraient avoir «provoqué l’éclatement du béton», a mentionné Caroline Larose, porte-parole de Transports Québec. La dernière inspection de ce viaduc remonte au 20 juillet 2012. Une autre inspection devait avoir lieu au cours de l’année 2014, a-t-on pu apprendre.

13 janvier 2014 : Un homme a été victime d’une agression à l’arme blanche, tôt lundi, dans une maison de transition de Montréal. L’événement s’est produit vers 3 h 30 à la Fondation Carrefour Nouveau Monde, située sur la 15e avenue près de la rue Bélanger, dans le quartier Saint-Michel. «C’est une altercation entre deux hommes qui a dégénéré, a indiqué l’agent Jean-Pierre Brabant. Un homme de 30 ans a poignardé un autre homme de 60 ans au niveau de l’abdomen avec une arme blanche.» La vie de la victime, qui a rapidement été transportée dans un centre hospitalier, n’était pas en danger. Quant au suspect, il a tenté de prendre la fuite, «mais les policiers ont procédé à son arrestation non loin des lieux», a ajouté M. Brabant. Les deux personnes impliquées dans cette histoire sont des résidents de la maison de transition, a également précisé le porte-parole. Des employés se trouvaient à l’intérieur de l’établissement lorsque l’agression s’est produite. Selon le site web de l’Association des services de réhabilitation sociale du Québec, la Fondation Carrefour Nouveau Monde est un établissement résidentiel communautaire qui accueille des hommes adultes détenus sous juridiction fédérale. Elle accepte des délinquants qui ont commis tous types de crime.

13 janvier 2014 : Plusieurs travaux de réfection d’aqueduc et d’égout datant de plus de 200 ans seront réalisés au cours des prochains mois par la Ville de Montréal et ses partenaires. Sept grands chantiers auront des impacts majeurs sur la circulation et, d’ici les cinq prochaines années, 448 projets de travaux devront être réalisés à Montréal, a indiqué le responsable des Transports à la Ville, Aref Salem. Le coût des projets de la Ville, pour 2014, est estimé à 231 millions $ pour le maintien et la réhabilitation des rues. Parmi les travaux importants, on compte ceux du secteur Édouard-Montpetit dans Côte-des-Neiges, où des milliers de personnes y transitent quotidiennement, et ont sont situées plusieurs institutions universitaires et hospitalières ainsi qu’une importante zone résidentielle. Chaque secteur qui comporte des entraves majeures à la circulation est analysé et des alternatives seront mises en place, notamment l’aménagement de passerelles piétonnes ou des voies réservées. L’autre secteur chaud en 2014 sera celui de l’échangeur Turcot et du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), selon Mme Gagnon. Au printemps, les derniers travaux de reconstruction de conduites d’égouts et d’aqueduc, ainsi que ceux de chaussée et de trottoirs, devraient être complétés sur le boulevard Maisonneuve. Mme Gagnon a précisé qu’après d’intenses discussions avec le ministère des Transports du Québec (MTQ), ce dernier a accepté de reporter les travaux de démolition du pont Saint-Jacques, prévu aux mêmes dates, afin de faciliter l’accès de l’axe est/ouest aux citoyens.

Voici les sept projets de travaux majeurs à entreprendre en 2014 : 1. Échangeur Turcot et CUSM Les derniers travaux de reconstruction de conduites d’égouts et d’aqueduc, ainsi que ceux de chaussée et de trottoirs, devraient être complétés sur le boulevard Maisonneuve. 2. Des travaux d’aqueduc et d’égouts seront effectués sur le boulevard Édouard-Montpetit. Les travaux séquencés s’étaleront jusqu’en 2015. 3. Zone d’accès au pont Jacques-Cartier. Des travaux d’aqueduc seront réalisés aux abords du pont Jacques-Cartier, notamment sur l’avenue Papineau où d’importants bris d’aqueduc ont eu lieu cet hiver. 4. Autoroute Bonaventure Des travaux seront effectués au collecteur William et affecteront les rues Duke, Nazareth et Wellington. 5. Carrefour Henri-Bourassa/Pie-IX Plusieurs travaux restent à compléter jusqu’en 2016 dans le projet du carrefour Henri-Bourassa Pie-IX. 6. Chantier du CHUM.  La rue Sanguinet continuera de servir de corridor d’entrée pour la livraison du matériel nécessaire au chantier du CHUM. Des travaux sur Berri et Saint-Antoine sont aussi au calendrier. 7. Train de l’Est Les secteurs des gares Sauvé, Lacordaire et Sherbrooke Est seront affectés par d’importants travaux.

14 janvier 2014 : La Ville de Montréal entend mettre en place plusieurs mesures d’atténuation pour limiter les impacts des chantiers majeurs qui seront réalisés au cours de l’année 2014. Lors du comité exécutif de la Ville, ce matin, le maire de Montréal, Denis Coderre, a réitéré l’importance de prendre en compte les impacts que les travaux auront sur les résidents des secteurs touchés, mais aussi sur les commerçants. Il a notamment cité en exemple le cas de la rue Saint-Hubert qui devra faire l’objet de travaux d’aqueduc et d’égout sur sa portion commerciale. À la Société de développement commerciale de la Plaza Saint-Hubert, le directeur Mike Parente indique que des discussions ont lieu avec la Ville afin de trouver le meilleur moment pour que les travaux soient réalisés sans nuire à la vitalité des commerces.

14  janvier 2014 : Un violent incendie a complètement ravagé le motel et le célèbre bar de danseuses Le St-Pierre, situé boulevard des Laurentides à Saint-Jérôme. Les flammes, qui se sont déclarées vers 4 h 20, ont rapidement pris de l’ampleur. «Il y a eu des propagations rapides et multiples dans l’entre-toit», a indiqué Mario St-Pierre, chef des opérations du Service incendie de Saint-Jérôme. À leur arrivée, les pompiers ont sonné l’alerte générale puisque l’embrassement était extrêmement intense. Au total, une cinquantaine de pompiers de Saint-Jérôme, de Mirabel et de Saint-Colomban se sont relayés durant toute la matinée pour combattre le brasier, dont la cause n’est pas encore connue. Il n’y a aucun blessé, toutes les personnes sur place ont pu être évacuées rapidement. Une enquête sera menée pour déterminer la cause de l’incendie. Selon le chef des opérations, aucun élément ne porte à croire qu’il pourrait s’agir d’un incendie criminel.

À lire également : les événements qui ont eu lieu du 15 janvier jusqu’au 21 janvier 2014.

Deux ours polaires

Deux ours polaires

Deux ours polaires. Photo : GrandQuebec.com

Voir aussi nos sources pour ces nouvelles :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>