Ligne du temps : 2014

8 décembre – 14 décembre

8 décembre – 14 décembre

Nouvelles Québec : C’est arrivé au Québec entre le 8 décembre et le 14 décembre 2014

Voir aussi : les événements qui ont eu lieu entre le 1er décembre et le 7 décembre 2014

8 décembre 2014 : Deux hommes ont fait irruption dans un appartement lors d’une violation de domicile survenue en soirée lundi dans l’arrondissement de Ville-Marie, à Montréal. L’évènement s’est produit vers 20 h 15 dans un appartement situé à l’angle du boulevard René-Lévesque et de l’avenue Papineau (d’autres sources parlent de la rue Dorion). Deux suspects sont entrés dans le logement et ils s’en sont pris aux occupants. Le motif de l’attaque n’est pas connu des policiers. Les enquêteurs du SPVM ont passé une partie de la soirée sur les lieux afin d’éclaircir les circonstances de cette attaque et les liens entre les individus impliqués. «On parle d’au moins un suspect qui aurait pris la fuite», a indiqué l’agent Abdoullah Emran du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Les enquêteurs du SPVM étaient sur place lundi soir afin de faire la lumière sur ce présumé cas d’enlèvement.

8 décembre 2014 : Un homme de 36 ans qui aurait tenu des propos et commis des actes susceptibles de faire craindre des activités terroristes a été arrêté dimanche, à l’aéroport Montréal-Trudeau, par la Sûreté du Québec. Nejib Belhaj-Chtioui s’est fait passer les menottes à sa descente de l’avion, alors qu’il revenait d’un séjour en Tunisie. L’homme faisait l’objet d’un mandat d’arrestation. Il a comparu, cet après-midi, au palais de justice de Montréal, sous des accusations «d’avoir transmis des renseignements qui, compte tenu du contexte, sont susceptibles de faire raisonnablement craindre que des activités terroristes sont ou seront menées et d’avoir commis des actes qui, compte tenu du contexte, sont susceptibles de faire raisonnablement craindre que des activités terroristes sont ou seront menées», a fait savoir la Sûreté du Québec. Au tribunal, lors d’une brève comparution, la Couronne s’est opposée à la libération conditionnelle de M. Belhaj-Chtioui. Une nouvelle audience est prévue demain. La procureure de la Couronne, Lucie Martineau, a expliqué à la sortie de l’audience que l’homme était poursuivi pour des propos sur internet tenus en mars 2011 et entre le 13 et le 20 mai 2011, soit pendant les soulèvements du «printemps arabe» et après l’annonce par les Américains de la mort du leader d’Al-Qaïda, Oussama Ben Laden. «Nous avons des preuves», a-t-elle déclaré sans vouloir préciser la teneur des écrits du suspect.

8 décembre 2014 : Un camion-remorque s’est renversé sur le côté, lundi soir, à Fossambault-sur-le-Lac, dans la région de la Capitale-Nationale. L’entièreté du chargement du poids lourd s’est répandue sur la chaussée de la bretelle d’accès de l’autoroute 40 en direction est, près de la route de Fossambault, vers 21 h. Le véhicule transportait des billots de bois. L’accident n’a fait aucun blessé.

9 décembre 2014 : Les Québécois ont sorti pelles, tuques et foulards en raison des précipitations tombées dans la nuit de mardi à mercredi et qui devraient se poursuivre dans la journée. Au total, entre 20 et 30 centimètres de neige sont attendus lors de cette tempête qui devrait s’étirer en diminuant d’intensité jusqu’à tôt vendredi, selon Environnement Canada. Des avertissements de tempête hivernale sont en vigueur pour plusieurs régions de la province, notamment Montréal, Québec, l’Estrie et la Gaspésie. Dans ces secteurs, la neige devrait tomber sans discontinuer jusqu’à jeudi matin. Le vent se mêlera aussi de la partie. On attend des rafales allant de 50 à 70 km/h. Certains secteurs sur le bord du fleuve près de Québec pourraient faire face à des vents allant jusqu’à 110 km/h, prévoyait Environnement Canada. Les températures resteront près du point de congélation tout au long de la journée. Il fera par contre plus chaud dans les environs de Sherbrooke, où on attend surtout du grésil. De la pluie verglaçante pourrait aussi y tomber. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean sera somme toute épargné par la tempête. On prévoit des chutes minimes de neige pour mercredi et jeudi, avec des vents modérés. Le ministère des Transports rapportait en matinée qu’une bonne partie des routes du nord et de l’est du Québec étaient enneigées ou partiellement recouvertes de neige. La visibilité était toutefois jugée bonne. De nombreux accrochages et sorties de route sont survenus en matinée. L’autoroute 20 en direction est a notamment été fermée près de Lévis après qu’un semi-remorque ait fait une mise en portefeuille. Plusieurs commissions scolaires du Bas-Saint-Laurent et de Chaudière-Appalaches ont suspendu les cours pour la journée.

9 décembre 2014 : Les proches d’un Canadien coincé avec sa fille en Sierra Leone, à cause de l’épidémie d’Ebola, sont à Ottawa. Ils demandent que Claude Perras et sa petite Ella puissent finalement rentrer au pays. L’adoption de la petite Ella a été officialisée par la Sierra Leone en juillet dernier. Toutefois, Claude Perras ne peut quitter ce pays avec sa fille, en raison de la décision du Canada de suspendre toute demande de visa provenant de l’Afrique de l’Ouest, en octobre dernier. «Qu’est-ce que je dois faire? Je reste ici coincé? Je trouve ça très inhumain, la situation, pour être très franc avec vous», avait-il dit il y a quelques semaines. Depuis, rien n’a bougé. M. Perras ne peut toujours pas rentrer. Monique Favreau rêve de retrouver son fils et d’enfin connaître sa nouvelle petite pour Noël. Le député de Longueuil-Pierre-Boucher soutient que le ministre de l’Immigration, Chris Alexander, pourrait faire rentrer le père et sa petite. «On le sait, le dossier est propre, Il n’y a pas de raisons de faire obstruction», insiste le néodémocrate Pierre Nantel. Monique Favreau s’était déplacée à Ottawa dans l’espoir de rencontrer le ministre de l’Immigration. Ce dernier n’a pas répondu à la demande de la femme de 78 ans. Son attaché a émis la déclaration suivante: «Le gouvernement doit veiller à ce que le processus d’adoption se déroule dans l’intérêt supérieur de l’enfant et de manière conforme aux lois. Il ne serait pas approprié de faire usage de pouvoirs discrétionnaires.» Monique Favreau refuse que son fils rentre au pays sans sa petite fille, et pour la grand-mère, le temps est de plus en plus long.

9 décembre 2014 : Deux avions de chasse canadiens ont intercepté des bombardiers à grand rayon russes lors d’une mission de reconnaissance au large de la côte du nord-ouest du Canada. Un représentant de la Défense nationale a indiqué que deux bombardiers Tu-95 Bear russes ont volé dans l’espace aérien international au-dessus de la mer de Beaufort où deux CF-18 Hornet «ont intercepté et identifié visuellement» les deux appareils. Le ministère de la Défense nationale a dit qu’«après la Guerre froide, les opérations de bombardiers russes à grand rayon avaient largement cessé autour de l’Amérique du Nord». «Depuis 2007, les avions de combat de NORAD ont mené environ cinq interceptions par année au-dessus des zones d’identification de défense aérienne canadiennes et américaines», a précisé un représentant du ministère. «De telles opérations non annoncées par des bombardiers stratégiques près des États-Unis et du Canada sont indésirables, provocatrices et potentiellement déstabilisatrices», a-t-il ajouté. Dimanche, deux CF-18 canadiens basés en Lituanie ont intercepté trois bombardiers à grand rayon russes au-dessus de l’espace aérien de la Lituanie.

10 décembre 2014 : Une personne a été blessée gravement dans une collision entre une voiture et un semi-remorque survenue ce matin à Beauceville. L’accident a eu lieu vers 7 h 30 sur l’avenue Lambert. Les circonstances exactes de la collision ne sont pas connues. Une personne dans l’auto a été conduite à un centre hospitalier dans un état grave, a indiqué le porte-parole de la Sûreté du Québec, Richard Gagné.

10 décembre 2014 : La police a le droit d’examiner sans mandat les données d’un téléphone cellulaire d’un suspect si cela est lié directement à son arrestation, a jugé jeudi matin la Cour suprême du Canada. Cette décision découle de l’arrestation de deux hommes en Ontario soupçonnés d’avoir volé des bijoux d’une commerçante avec une arme de poing. Les policiers avaient alors fouillé sans mandat le téléphone cellulaire d’un des suspects, qui contenait notamment une photo d’une arme. Un des suspects condamnés affirmait que cette fouille contrevenait à la Charte de droits et liberté parce que cela violait sa vie privée. Il estimait donc que la preuve ainsi recueillie était irrecevable. La Cour suprême a toutefois conclu que cette fouille du téléphone cellulaire était acceptable.

11 décembre 2014 : Vitalino Petraroia, un homme de 56 ans qui serait lié à la mafia a été assassiné par balle dans une camionnette, dans la nuit de jeudi à vendredi, dans l’arrondissement d’Anjou. Des policiers qui répondaient à un appel pour un système d’alarme dans le quartier industriel ont trouvé suspect de voir une camionnette en marche stationnée sur le boulevard Louis-H Lafontaine, près de l’autoroute 25. Il était environ 2 h. En s’approchant de la voiture, les agents ont vu que l’automobiliste seul à bord était mal en point. Les ambulanciers ont conduit la victime à l’hôpital, où son décès a été confirmé. Il s’agit du 26e homicide de l’année à Montréal. Vitalino Petraroia a déjà eu des démêlés avec la justice. L’individu qui entretient des liens avec le crime organisé, mais qui n’est pas considéré comme un lieutenant de la mafia, s’est reconnu coupable de trafic de cocaïne en 2009. Il a écopé de 12 mois de prison en lien avec ce crime. Des trous, causés par des projectiles d’arme à feu ont été aperçus sur une des fenêtres du véhicule, ce qui donne toutes les apparences d’un règlement de compte. La neige qui a tombée au cours des dernières heures a compliqué le travail des policiers. Aucune trace de pas ou de pneus de voiture n’a été aperçue sur la scène de crime. Les policiers ne savent pas non plus depuis combien de temps l’homme avait été blessé. «Puisque le meurtre est survenu dans un quartier industriel où tous les commerces sont fermés la nuit, il y a peu de témoins. Une expertise sera menée sur le véhicule», a indiqué Jean-Pierre Brabant, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal. La circulation a été perturbée dans le secteur. Le boulevard Louis-H Lafontaine a été fermé en direction nord, de même que la sortie pour le boulevard Henri-Bourassa en provenance de l’autoroute 25, en direction nord. Les policiers croyaient être en mesure de rouvrir les rues à temps pour l’heure de pointe de l’après-midi.

11 décembre 2014 : L’adolescent blessé mardi dernier et qui avait trouvé refuge dans un dépanneur de l’arrondissement de Rosemont, à Montréal est décédé ce soir, a annoncé le Service de police de la Ville de Montréal, vendredi matin. Mardi dernier, vers 14h20, le jeune homme avait réussi à demander de l’aide dans un commerce de la rue Beaubien Est malgré son état de santé sérieux. La victime de 17 ans aurait été attaquée au couteau lui causant de graves blessures au haut du corps, qui se sont avérées fatales. «On croit qu’il s’agirait d’un conflit entre la victime et quelques autres personnes qui aurait dégénéré, a indiqué Anie Lemieux, porte-parole du SPVM. C’est maintenant les enquêteurs en crime majeurs qui poursuivent l’enquête.» Il s’agit du 25e homicide à survenir sur le territoire de l’île de Montréal en 2014.

11 décembre 2014 : Suzanne Bernier roulait sur l’autoroute 40 est vers Repentigny, cet après-midi, lorsqu’un objet a fracassé le pare-brise de sa voiture au moment où elle passait sous le viaduc de l’autoroute 640. Selon elle, il n’y a aucun doute: il s’agit d’un bloc de béton. «J’étais dans la voie du centre et juste avant de passer sous le viaduc de la 640 direction est, j’ai reçu une masse, moi je suis certaine que c’est du béton, de la grosseur environ d’un ballon de basketball. Ça a été tout un choc», a expliqué vendredi Mme Bernier à l’émission Le Québec matin. «À la suite de ça, évidemment, je ne pouvais pas me tasser tout de suite parce que ce sont des entrées d’autoroute, alors j’ai roulé jusqu’à la sortie Larochelle et j’ai contacté le 911», a-t-elle ajouté. Selon Mme Bernier, il ne fait aucun doute que les importants dommages sur sa voiture ont été causés par la chute d’un bloc de béton et non d’un amas de neige, comme l’avançait un agent de Transport Québec qui l’a rencontré quelques minutes après l’accident. Le pare-brise de sa voiture a été gravement endommagé du côté passager. Selon la conductrice, le choc a été si violent que le rétroviseur intérieur de la voiture a été projeté au plafond. Le 23 novembre dernier, une autre résidente de Repentigny a vécu une histoire similaire à celle de Mme Bernier. Elle roulait également sur l’autoroute 40 lorsqu’un objet, qui pourrait être un morceau de béton, a fracassé son pare-brise au moment où elle passait sous le viaduc de l’autoroute 640.

12 décembre 2014 : Un résident de Cowansville qui adhère au mouvement des Citoyens souverains a été condamné, au palais de justice de Granby, à 40 jours d’emprisonnement et à 10 500 $ d’amendes pour avoir refusé de payer ses impôts. Selon l’Agence de revenu du Canada (ARC), Jacques-Antoine Normandin a omis et refusé maintes fois de produire ses déclarations de revenus personnelles de 2009 à 2012, ainsi que les déclarations de sa société, 9185-8860 de 2007 à 2012. M. Normandin a été condamné pour des infractions similaires en 2013. Dans un communiqué publié, l’ARC a précisé qu’un des arguments présentés par l’accusé, comme le font plusieurs autres contestataires de l’impôt, fait état de la différence entre la personne physique et morale. Selon l’Agence, la justice canadienne a toujours rejeté ce genre de défense. Le mouvement des Citoyens souverains remet en cause la légitimité du gouvernement et de ses lois, comme la Loi sur les impôts.

12 décembre 2014 : La ministre de la Sécurité publique Lise Thériault a annoncé, vendredi matin à Louiseville, la mise en place du Programme d’aide financière pour la formation de pompiers volontaires ou à temps partiel, un investissement de 19,5 millions $ sur cinq ans. Ce programme vise à réduire les dépenses actuelles des municipalités liées à la formation de leurs pompiers volontaires ou à temps partiel. «En rendant accessible, dès maintenant, ce programme d’aide financière, nous invitons tous les pompiers volontaires ou à temps partiel du Québec à se prévaloir de la formation qui leur est proposée, afin de les aider à rendre leur intervention plus efficace et plus sécuritaire», a déclaré la ministre Thériault lors de l’annonce. Lise Thériault a tenu à souligner que ce n’est pas la tragédie de l’Île verte qui a incité les autorités à mettre ce programme en place. Les municipalités seront informées dans les prochains jours des modalités d’application de ce programme, afin qu’elles puissent d’ores et déjà en bénéficier pour l’année financière 2014-2015. Ce programme était attendu depuis longtemps: «On attendait ça depuis au moins 30 ans», s’est réjoui Daniel Brazeau de l’Association des chefs en sécurité incendie du Québec. Pour sa part, le Syndicat des pompiers et pompières du Québec s’est aussi réjoui de cette nouvelle par voie de communiqué. «Ce nouveau programme d’aide financière permettra d’assurer une formation de qualité pour plusieurs pompiers au Québec. Aussi, en offrant la gestion du programme aux municipalités régionales de comté, il sera possible de mieux cibler les besoins locaux des pompiers», a souligné le président du SPQ-FTQ, Daniel Pépin.

13 décembre 2014 : Une centaine de personnes d’Ahuntsic et Montréal-Nord se sont mobilisées pour dénoncer les mesures d’austérité du gouvernement Couillard. Après une soupe populaire servie dans le stationnement du restaurant Max Rupp sur le boulevard Henri-Bourassa au coin de l’avenue Pelletier, les manifestants ont entrepris une marche de 3,2 km vers l’Hôpital Fleury au son des percussions de la troupe Zuruba. Les marcheurs ont répondu à l’appel de diverses centrales syndicales qui ont organisé la manifestation sous le thème «Ahuntsic et Montréal-Nord se mobilisent pour cause d’austérité». Dans une ambiance familiale, des travailleurs de la santé, des services sociaux de l’éducation et des services à l’enfance et à la famille ont marché dans ce secteur de la ville où vivent de nombreuses personnes vulnérables, selon l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS). Les réformes dans le domaine de la santé sont au coeur des revendications des marcheurs. L’APTS, la FIQ et la RSSS-CSN dénoncent les coupes dans les services directs à la population notamment dans les soins à domicile, la prévention, les services d’ordre psychosocial et le financement des organismes communautaires.

13 décembre 2014 : Un motoneigiste de 16 ans a péri dans un accident de motoneige survenu dans le Parc national d’Aiguebelle, à Rouyn-Noranda, en Abitibi-Témiscamingue. Le corps de l’adolescent a été retrouvé par un proche inquiet d’être sans nouvelle de la victime. L’adolescent avait été éjecté de l’engin. Selon la Sûreté du Québec, le jeune avait quitté la résidence d’un ami pour rentrer chez lui, dans le quartier d’Alembert. Les policiers ne sont pas en mesure de dire à quel moment l’accident est survenu, ni depuis combien de temps le corps du garçon se trouvait dans la neige. Une autopsie sera pratiquée sur le corps pour déterminer s’il est mort d’hypothermie ou en raison de ses blessures. La SQ n’était pas non plus en mesure de dire si la vitesse ou l’alcool ont joué un rôle dans l’accident. Une enquête a été ouverte. L’identité de l’adolescent n’a pas été dévoilée.

13 décembre 2014 : Un homme d’une quarantaine d’années est décédé, après avoir fait une chute accidentelle du balcon de son appartement, situé au deuxième étage d’un triplex du Plateau-Mont-Royal. Vers 7 h, les policiers ont reçu un appel pour un individu «en détresse» étendu sur le sol dans l’entrée extérieure d’un triplex de la rue Fabre, situé au sud du boulevard Saint-Joseph Est, dans l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal. Les ambulanciers qui sont arrivés les premiers sur les lieux ont transporté l’homme «ensanglanté» d’urgence vers un hôpital où il a succombé à ses blessures, selon Stéphane Smith d’Urgences-santé. «Il serait sûrement accidentellement tombé de son balcon, tête première», a indiqué le porte-parole de la police de Montréal, Manuel Couture. Les policiers ont des raisons de croire qu’il pelletait son balcon au moment de l’incident.

14 décembre 2014 : Les deux personnes grièvement blessées dans une collision survenue ce soir à Saint-Romain, en Estrie, ont perdu la vie, a confirmé la Sûreté du Québec lundi matin. Les deux occupants de la voiture happée par un poids lourd, un homme et une femme dans la cinquantaine, ont été transportés à un centre hospitalier après l’impact. Leur décès y a été constaté, a expliqué Mélanie Dumaresq, porte-parole de la Sûreté du Québec. Vers 21 h, un automobiliste, qui précédait un camion transportant des copeaux de bois sur la route 108 aurait activé son clignotant pour tourner à droite. Selon les informations des policiers, il aurait plutôt effectué un virage à gauche. Le camion avait alors commencé une manoeuvre de dépassement, légale à cet endroit, et a percuté la voiture. Les pompiers ont utilisé les pinces de désincarcération pour extirper les occupants de la voiture. La route 108 était complètement fermée dans ce secteur.

14 décembre 2014 : Un adolescent de 16 ans connu des policiers s’est lui-même présenté dans un hôpital de Montréal et a raconté s’être fait poignarder dans un parc du secteur de Saint-Michel. La police de Montréal enquête sur cette affaire. Des policiers se sont rendus à la rencontre du jeune qui présente des blessures légères qui auraient été infligées par arme blanche. L’histoire que la victime raconte est floue, selon les policiers. L’adolescent a dit s’être fait attaquer dans le parc Ovila-Légaré, sur la rue du même nom. Des enquêteurs se sont rendus au parc, mais n’ont trouvé aucun indice permettant de croire qu’une agression y a été commise. Aucun suspect n’a été arrêté.

14 décembre 2014 : Un incendie a fait rage pendant de longues heures, ce matin, à l’usine Kruger de Trois-Rivières. Environ 25 pompiers ont combattu l’incendie qui a éclaté vers 5 h et qui serait d’origine électrique. Les flammes ont été circonscrites à l’intérieur de l’usine. Le feu a été maîtrisé vers 13 h. Une section de l’usine a été évacuée, ce qui a causé un arrêt partiel des opérations. Aucun employé n’a été blessé. Selon la Sécurité publique de Trois-Rivières (SPTR), c’est une passerelle de câblage électrique qui serait en cause. Toute l’alimentation qui mène vers la machinerie passe par ce type d’alimentation. «Ce qu’il faut comprendre c’est qu’il y a un protocole à respecter lorsqu’il s’agit d’un incendie d’origine électrique, imaginez avec l’ampleur et la grandeur de cette usine. Des endroits sont difficiles d’accès (…) Il faut s’assurer qu’il n’y a pas de propagation», a indiqué le porte-parole de la SPTR, Michel Letarte. Plus de 250 personnes travaillent à l’usine Kruger de Trois-Rivières.

Voir aussi les événements les plus importants qui ont eu lieu dans la semaine entre le 15 décembre et le 21 décembre 2014.

avion_voyage

Vient le temps des vacances. Photo : GrandQuebec.com

Nos sources pour les nouvelles de cette semaine :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>