Ligne du temps : 2014

22 décembre – 28 décembre

22 décembre – 28 décembre

Nouvelles Québec : C’est arrivé au Québec entre le 22 décembre et le 27 décembre 2014

Voir aussi : les événements qui ont eu lieu entre le 15 décembre et le 21 décembre 2014

22 décembre 2014 : Un incendie qui s’est déclaré dans un immeuble à logements de la municipalité des Coteaux, en Montérégie, dans la nuit de lundi à mardi, a fait au moins deux morts, selon TVA Nouvelles. Les pompiers ont été appelés sur les lieux du brasier peu après 2 h 30, mardi, sur la rue des Bouleaux. Vers 5 h du matin, l’incendie était maîtrisé.
22 décembre 2014 : La Faculté de dentisterie de l’Université Dalhousie à Halifax, en Nouvelle-Écosse, a fermé sa clinique publique jusqu’au 12 janvier prochain en raison d’un scandale de nature sexuelle qui secoue l’institution. Au centre de cette affaire: des propos dégradants sur l’intoxication et le viol de collègues de classe féminines publiés sur Facebook par une poignée de finissants. «La fermeture de la clinique est une des nombreuses mesures prises pour que les patients, les étudiants, la Faculté et le personnel puissent retourner en classe et à la clinique dans un environnement sécuritaire et de soutien», a indiqué lundi la direction de l’Université. «Les propos exprimés sur Facebook sont profondément blessants, dégradants envers les femmes et complètement inacceptables. Notre communauté a été secouée par ces commentaires», a ajouté la direction de l’institution d’enseignement. Des blagues d’agression sexuelle publiées aux côtés de photos de femmes, incluant des étudiantes de l’Université, avaient été publiées sur la page d’un groupe Facebook. La décision de l’Université de faire appel à la justice réparatrice pour traiter du dossier a provoqué des manifestations sur le campus, lundi. Le recteur de l’Université Dalhousie, Richard Florizone, a indiqué qu’il y a deux options possibles pour remédier à la solution: la justice réparatrice ou une plainte formelle. Aucune plainte n’a été déposée jusqu’à présent par les femmes touchées par ces mauvaises plaisanteries.

22 décembre 2014 : Deux hommes ont comparu au palais de justice de Montmagny après leur arrestation en lien avec un vol qualifié survenu samedi dernier. Les suspects, âgés de 19 et de 29 ans, ont été localisés dans la région de Montmagny à la suite d’une perquisition. Un des suspects se serait rendu au domicile de la victime dans la nuit du 20 décembre dernier avec une arme de poing et aurait exigé de l’argent. Lui et son complice sont finalement partis avec des appareils électroniques. Lors de la perquisition qui a mené à l’arrestation de l’un des suspects, les policiers ont saisi les objets dérobés, une petite quantité de stupéfiants ainsi qu’une fausse arme à feu.

23 décembre 2014 : Un incendie dans un immeuble à logements a fait quatre morts et un blessé grave d’une même famille, à Les Coteaux, en Montérégie. Deux parents, une femme de 32 ans et un homme de 37 ans, ainsi que leur fillette et un garçon de 2 ans ont péri dans le brasier. Un autre garçon, âgé de 8 ans, était toujours dans un état grave, a fait savoir la Sûreté du Québec (SQ), en soirée. Les parents sont Karine Desrochers-Gauthier et Patrick Gagnon, selon Christine Coulombe de la SQ qui n’a toutefois pas identifié les enfants. Les pompiers ont été appelés à la résidence familiale de la rue des Bouleaux, peu après 2 h 30, mardi. À l’arrivée des secours, cinq personnes inconscientes se trouvaient à l’intérieur, alors que l’incendie faisait rage. Les occupants ont été évacués de la demeure en flammes et transportés vers l’hôpital du Suroît, à Salaberry-de-Valleyfield. Des manœuvres de réanimation ont été pratiquées sur les cinq membres de la famille durant le transport. «On est tous en état de choc à l’hôpital, a confié Suzanne Vaillancourt, une préposée de l’hôpital du Suroît qui est venue à la rencontre des journalistes. On n’a jamais eu une épreuve aussi importante. C’est atroce pendant les Fêtes de devoir vivre une épreuve aussi difficile que ça.» L’employée de l’hôpital a affirmé que ses collègues ont tenté de réanimer la fillette pendant près d’une heure en pratiquant des messages cardiaques, mais sans succès. Les Coteaux est une petite municipalité d’environ 5000 habitants. La cause de l’incendie serait accidentelle Selon le directeur de la Régie intermunicipale d’incendie du Lac Saint-François, Michel Pitre, le feu aurait débuté dans le salon de la résidence. «Nous n’avons pas trouvé d’avertisseur de fumée», a précisé M. Pitre. La responsabilité de l’enquête a été confiée à la Sûreté du Québec.

23 décembre 2014 : Afin d’aider les membres de la famille de Jun Lin – tué par Luka Rocco Magnotta – à «reconstruire leurs vies», la firme Borden Ladner Gervais (BLG) a annoncé la création d’une fiducie familiale pour les proches de la victime. Le lancement de La Fiducie familiale Lin Jun a été confirmé quelques heures à peine après qu’eut été rendu le verdict de culpabilité de Luka Rocco Magnotta pour le meurtre prémédité de l’étudiant chinois, survenu en mai 2012. Un site sécurisé a été activé afin de recueillir des dons qui seront ensuite versés aux trois membres de la famille Lin. Les personnes qui le désirent peuvent également faire parvenir un message de compassion pour la famille. Plusieurs avocats de BLG ont été impliqués dans les procédures qui ont mené au procès de 11 semaines où une preuve accablante et difficile a été dévoilée. La firme a agi «pro bono» dans ce dossier, c’est-à-dire pour le bien public. «BLG a mis en place les mesures nécessaires afin de supporter la famille Lin. (…) La création de La fiducie familiale Lin Jun est un des moyens mis en place pour leur venir en aide», a mentionné Me John Murphy, associé directeur du bureau de Montréal de BLG. Les dons peuvent être faits en ligne (famillelinjun.com) ou en émettant un chèque à l’ordre de «La fiducie familiale Lin Jun». Les bureaux de Borden Ladner Gervais sont situés au 1000, rue De la Gauchetière Ouest, bureau 900, à Montréal.

23 décembre 2014 : Une nouvelle polémique fait rage à l’hôtel de ville de Montréal, alors que le chef de l’opposition officielle, Luc Ferrandez, a accusé le maire Denis Coderre d’être un «sans-cœur». Le chef de Projet Montréal a eu ces mots durs, mardi après-midi, parce que l’administration Coderre n’a pas voulu entendre une motion de sa collègue conseillère Émilie Thuillier en raison de l’absence de cette dernière. Mme Thuillier, conseillère municipale du district d’Ahuntsic, avait été mandatée par son parti pour présenter la motion, mais elle a été forcée de s’absenter de la salle du conseil en raison de contractions, elle qui est enceinte de neuf mois. En l’absence d’Émilie Thuillier, Projet Montréal a alors proposé à l’administration Coderre que la motion, qui s’oppose au prolongement de l’autoroute 19, soit présentée par Craig Sauvé, un autre conseiller de l’opposition officielle. Mais le leader de l’administration Coderre, Francesco Miele, a refusé. Quelques minutes plus tard, la colère des élus de l’opposition officielle s’est exprimée sur Twitter. À la suite de la controverse sur les réseaux sociaux, M. Coderre s’est ravisé et a finalement accepté d’entendre la motion de Projet Montréal. Cela n’a pas empêché Luc Ferrandez de tenir un point de presse dans le hall d’honneur de l’hôtel de ville et d’accuser Denis Coderre d’être un sans-cœur face à la situation de la conseillère Émilie Thuillier. Il l’accuse aussi d’avoir changé d’idée uniquement parce que cette affaire a fait beaucoup de bruit sur Twitter. Pour sa part, le maire Coderre a dit qu’il avait un cœur depuis 30 ans, depuis son entrée en politique. «On va être digne des deux côtés de la chambre et on va faire ce débat», a-t-il déclaré. Denis Coderre va appuyer le prolongement de l’autoroute 19 entre les autoroutes 440 à Laval et 640 à Bois-des-Filion.

24 décembre 2014 : Une collision entre une voiture et un orignal s’est produite ce soir vers 22 h au kilomètre 521 sur l’autoroute 20 à Cacouna, dans le Bas-Saint-Laurent. Selon la Sûreté du Québec, trois véhicules ont été impliqués. Un véhicule qui circulait en direction ouest a percuté l’animal. Puis une autre voiture qui arrivait n’aurait pu éviter l’impact avec la première automobile. Un troisième véhicule a finalement percuté la carcasse de la bête. Au total, neuf personnes ont été impliquées dans l’accident. Trois personnes ont été transportées au centre hospitalier du Grand-Portage, surtout par mesure préventive. L’orignal a péri sous la force de l’impact. La bête a été prise en charge par les employés du ministère des Transports.

25 décembre 2014 : Une femme a poignardé son conjoint au postérieur lors d’une chicane de couple qui a dégénéré tôt ce matin, à Lévis. Un peu après minuit, les policiers ont dû se rendre à une résidence de la route Lagueux, dans le quartier Saint-Étienne-de-Lauzon, après avoir été appelés par un homme de 44 ans qui se disait agressé à l’arme blanche. Sa conjointe de cinq ans son aîné avait poignardé l’homme au postérieur. Les policiers l’ont arrêté sur les lieux et elle devait comparaître mercredi devant la cour pour des accusations d’agressions armées. La blessure de l’homme saignait beaucoup à l’arrivée des policiers, mais on ne craint pas pour sa vie, selon Dany Labbé du Service de police de la Ville de Lévis. Le couple était connu des forces de l’ordre. Les policiers sont souvent intervenus auprès de ces deux personnes lors de disputes conjugales, sans toutefois que des accusations soient portées contre l’un ou l’autre.

25 décembre 2014 : Une sexagénaire est morte après avoir perdu le contrôle de son véhicule et heurté un arbre sur l’autoroute 417, qui relie Ottawa et Montréal, ce matin, près de la frontière avec le Québec. L’accident est survenu, vers 11 h 30, sur l’autoroute 417 en direction est, à la hauteur de Saint-Eugène, en Ontario. Selon Kristine Rae de la Police provinciale de l’Ontario, la Québécoise, une femme de 65 ans, a perdu le contrôle de son véhicule pour une raison inconnue. Les policiers ont mis en place une déviation sur la voie en direction est et la circulation a été au ralenti pendant un bon moment.

25 décembre 2014 : Des agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ont aidé une jeune famille à passer un joyeux réveillon de Noël alors qu’ils ont assisté une femme qui a accouché dans son véhicule, tôt jeudi. Vers 3 h, deux policiers ont été interpellés par un homme au coin des boulevards Gouin et Saint-Laurent, dans le secteur Ahuntsic. Celui-ci se dirigeait vers un hôpital avec sa femme qui était en train d’accoucher. «La dame était très avancée dans son travail», a précisé le porte-parole du SPVM Jean-Pierre Brabant. Les agents se sont donc dirigés vers le véhicule du couple pour porter assistance à la dame. Ils ont ensuite gardé le bébé au chaud en attendant les ambulanciers d’Urgences-santé qui ont transporté le nouveau-né et sa mère, bien portants, en centre hospitalier. Les policiers ont suivi la famille à l’hôpital afin de les soutenir à travers cet heureux événement.

25 décembre 2014 : Un remorqueur amarré au port de Trois-Rivières, en Mauricie, s’est enfoncé dans les eaux du fleuve Saint-Laurent. C’est un autre navire, le Martha Black, qui a donné l’alerte vers 12 h, voyant le bateau s’enfoncer dans l’eau. Les autorités sont rapidement arrivées dans la section 1 du port où le navire était amarré depuis plusieurs semaines. Les équipes de secours ont envisagé plusieurs solutions, mais il semblerait qu’il est impossible de redresser le remorqueur. Joint par la Garde côtière canadienne, le propriétaire du navire a mandaté la compagnie d’assistance maritime Seamec pour prendre en charge les opérations. Ce qui inquiète le plus les autorités pour le moment, c’est une fuite d’hydrocarbure qui pourrait souiller l’eau du port. «Présentement, le remorqueur est échoué. L’objectif va être de mettre une estacade autour pour pouvoir contenir de diesel et le récupérer au fur et à mesure. L’objectif, c’est aussi de remettre le navire à flot. Des démarches sont faites dans ce sens-là», a fait savoir un porte-parole du ministère de l’Environnement. Ce navire était surveillé depuis un moment par les autorités portuaires qui avaient averti le propriétaire de prendre les dispositions nécessaires pour l’hiver, ce qui n’a pas été fait.

26 décembre 2014 : Environ 34 000 foyers ont été privés d’électricité en raison des forts vents qui soufflaient sur plusieurs régions du Québec. «Dans la majorité des cas, les disjoncteurs ont été déclenchés ce qui a causé les pannes, a affirmé Marc-Antoine Pouliot, porte-parole d’Hydro-Québec. Parfois, ce sont des branches cassées sur les fils qui ont généré l’arrêt de service, mais tous ces événements ont été causés par les vents violents.» Vers 23h00, le nombre de foyers plongés dans le noir avait diminué à près de 6500. Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, plus de 2200 clients étaient touchés par les pannes. Dans Lanaudière, ils étaient moins de 1300 à être privés d’électricité. Dans Chaudière-Appalaches, moins de 1200 clients n’avaient pas de courant. Moins de 200 foyers se trouvaient dans cette situation sur l’île de Montréal, où l’on rapportait que les affiches de certains commerces avaient subi des dommages. Selon M. Pouliot, le service devait être complètement rétabli pour l’ensemble du Québec en fin de soirée. Le redoux des derniers jours pourrait être à l’origine de cet accident. Personne ne se trouvait à bord au moment du naufrage.

26 décembre 2014 : Deux hommes suspectés d’avoir fait feu près du centre commercial Tanger Outlets dans le secteur de Kanata, en banlieue d’Ottawa, cet après-midi, ont été arrêtés. Un homme aurait été atteint à la jambe. «Les blessures sont très mineures», a indiqué le sergent Mark Patterson de la police d’Ottawa. Personne d’autre n’a été blessé lors de la fusillade. Les balles auraient été tirées devant la boutique Ralph Laurent, vers 15 h 30. «Soudainement, j’ai entendu un gros bang. On ne savait pas ce que c’était et on a cru qu’il s’agissait peut-être d’un présentoir renversé. On a levé les yeux et on a vu des gens crier et courir devant le magasin, visiblement en panique», a indiqué Greg Richardson, qui magasinait avec sa femme. Les employés dirigeaient les clients vers l’arrière du magasin pour éviter qu’ils s’approchent des fenêtres. Plusieurs policiers du Service de police d’Ottawa se sont rendus sur place et un vaste périmètre de sécurité a été érigé. Les agents sont restés à la sortie du stationnement du centre d’achats pour vérifier tous les véhicules qui sortaient. Deux suspects, déjà connus des milieux policiers, ont finalement été arrêtés grâce aux informations fournies par les témoins. Les enquêteurs ont confirmé qu’ils étaient à la recherche de deux autres suspects. Même si les motifs exacts ne sont toujours pas connus, la victime était directement visée par les suspects, selon les informations détenues par la police. La direction a fermé le centre commercial après les coups de feu, en fin d’après-midi, a indiqué un communiqué de presse de la police d’Ottawa.

26 décembre 2014 : Contrairement à la pensée populaire, les files d’attente étaient courtes, voire même rares, en ce traditionnel jour du «Boxing Day», à Montréal. Des clients certes excités, mais tout de même très calmes sont entrés dans le magasin Future Shop de la rue Sainte-Catherine lorsque les portes se sont ouvertes à 13 h tapantes. Jonathan, qui voulait à tout prix profiter du rabais de 60 $ offert sur l’édition spéciale du Nintendo DS, était le premier arrivé, à 6 h 30. Derrière lui, Mariam et sa fille étaient aussi en première loge dès 7 h afin de se procurer un nouveau téléviseur. Le phénomène des soldes d’Après-Noël, qui génère dix fois plus de revenus que les autres journées de l’année, a connu sont lots de changements depuis l’arrivée de l’internet. «Environ 90 % des clients magasinent en ligne avant de venir ici maintenant. Ils font leurs devoirs. Quand les portes s’ouvrent, ils sont prêts», a indiqué Thierry Lopez, directeur du marketing et des affaires corporatives pour la compagnie Future Shop au Québec. Même si des rabais identiques sont disponibles à partir du 24 décembre sur le site Web de Future Shop, certaines personnes tiennent à venir en personne pour faire leurs achats. «C’est vraiment un phénomène social, a expliqué M. Lopez. Les gens veulent avoir l’objet tant convoité dans leurs mains.» Outre quelques queues devant les magasins les plus populaires, la rue Sainte-Catherine n’avait rien d’inhabituel. Un sondage du Groupe Altus réalisé pour le compte du Conseil québécois du commerce de détail (CQCD) l’avait prédit. Les données recueillies en novembre démontraient que seulement 12 % des Québécois avaient l’intention d’effectuer un achat le 26 décembre. La proportion était sensiblement la même l’année dernière, soit 11 %. L’enquête indiquait également que les Canadiens hors du Québec sont quatre fois plus nombreux à profiter des aubaines d’Après-Noël. «Les Québécois étant prévoyants dans leurs achats, ils ressentent moins le besoin de faire des achats importants immédiatement après Noël», pouvait-on lire dans un communiqué du CQCD émis en décembre.

26 décembre 2014 : Rejoint en République dominicaine, le propriétaire du bar Le Saint-Maurice Marc-André Collette est sous le choc au lendemain de l’incendie qui a détruit son établissement. Il a confirmé que les policiers ont retrouvé des traces d’accélérant à l’intérieur des restes du bâtiment situé dans le quartier industriel de la ville. «Les policiers faisaient de la surveillance dans les dernières semaines après l’incendie du 5 décembre. Mon personnel n’était pas au courant. Je ne voulais pas les effrayer», a-t-il dit, tout en retenant ses larmes. Il espère que les disques durs des caméras de surveillance permettront l’arrestation du ou des suspects. Les policiers ont confirmé à M. Collette qu’il n’y a pas de lien entre cet événement et la série d’incendies criminels visant des pizzérias dans le secteur l’année passée. Les réguliers de l’établissement se sont manifestés par l’entremise des réseaux sociaux. Tout au long de la journée, ils ont manifesté leur appui à l’établissement. «Ça m’a extrêmement touché de voir l’appui de tous», a ajouté M. Collette. Le Saint-Maurice était un incontournable dans la région du sud de Lanaudière. Les propriétaires voulaient encourager la relève en organisant des soirées thématiques, comme des spectacles d’humour et d’improvisation.

27 décembre 2014 : Une famille ne pourra revenir à la maison durant les Fêtes en raison d’un incendie qui a pris naissance en leur absence dans leur logement de l’arrondissement d’Anjou, à Montréal. L’incendie s’est déclaré vers 22 h au premier étage d’un duplex, situé sur l’avenue Baldwin près du boulevard Yves-Prévost. Les flammes se sont propagées au deuxième étage, mais de façon limitée. Près de 25 pompiers ont combattu le feu qui a été maîtrisé vers 22 h 45. Il n’y avait personne sur les lieux et il n’y a eu aucun blessé, selon Yvon Daunais, chef aux opérations du Service de sécurité incendie de Montréal (SIM). Les nombreux dommages qui se chiffrent à environ 40 000$ au premier étage ont forcé les résidents à évacuer leur logement.

27 décembre 2014 : Un incendie a jeté une dizaine de familles à la rue en début de soirée, dans le quartier de Côte-des-Neiges, à Montréal. Les pompiers ont été appelés à se rendre au bâtiment de quatre étages situé sur le chemin Queen-Mary, un peu à l’ouest du chemin de la Côte-des-Neiges, vers 19 h 30. Les flammes auraient pris naissance dans une cuisine du premier étage et se seraient propagées jusqu’au quatrième étage, affectant huit des 48 logements de l’immeuble. Vers 20 h 45, une quatrième alarme avait été déclenchée. L’incendie a été maîtrisé vers 22 h. «Il n’y a eu aucun blessé et aucun transport à l’hôpital», a indiqué Yvon Daunais, chef aux opérations du Service de sécurité incendie de Montréal (SIM). M. Daunais a chiffré les dommages à près de 400 000$ pour le bâtiment et 150 000$ pour les biens des résidents. Les bénévoles de la Croix-Rouge ont pris en charge les familles. Elles ne pourront pas réintégrer leurs logements au moins durant les prochains jours, notamment parce que le système électrique de l’immeuble a été particulièrement endommagé. Une centaine de pompiers se sont rendus sur place afin de combattre le brasier.

Joyeux Noël !Joyeux Noël !

Joyeux Noël !! Photo : Grandquebec.com

Voir aussi les événements les plus importants qui ont eu lieu dans la semaine entre le 28 décembre et le 31 décembre 2014, la toute dernière semaine de 2014…

Nos sources pour cette semaine :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>