Ligne du temps : 2014

15 août – 21 août

15 août – 21 août

C’est arrivé au Québec entre le 15 août  et le 21 août 2014

Voir aussi : les événements qui ont eu lieu du 8 août jusqu’au 14 août 2014

15 août 2014 : Les syndiqués de l’usine Contrecoeur-Ouest d’ArcelorMittal, à Contrecoeur, ont entériné à hauteur de 84% la proposition du conciliateur au dossier qui incluait un projet de règlement visant à mettre un terme au lock-out décrété par l’employeur. Les activités reprendront lundi à l’usine, a indiqué le Syndicat des métallos. Le conflit portait essentiellement sur les régimes de retraite. L’employeur voulait un régime à cotisations déterminées, mais les parties se sont plutôt mis d’accord sur «un régime de retraite à financement salarial pour les nouveaux travailleurs, qui s’apparente à un régime à prestations déterminées, mais dont ils assumeront seuls d’éventuels déficits actuariels», a expliqué le syndicat. «Ainsi, les nouveaux salariés auront un montant équivalent au service courant des autres, dans un régime où les prestations sont déterminées. Ce régime sera géré par les travailleurs, l’employeur ne pourra pas prendre de congé de contribution et d’éventuels surplus bénéficieraient aux membres», a expliqué le représentant syndical Guy Gaudette. Par ailleurs, dans le contrat d’une durée de six ans, on prévoit des augmentations de salaire de 0,75$ pour les cinq premières années, de 0,85$ pour la dernière année, ainsi que d’un boni de 1000$ à la signature. Le lock-out avait été décrété le 6 août dernier après que les employés eurent refusé à 52% les offres de l’employeur.

15 août 2014 : La Garde côtière canadienne a mis fin aux recherches pour retrouver un pêcheur de 52 ans de Restigouche en Gaspésie, qui est tombé dans les eaux du Saint-Laurent, au large de Port-Cartier. Le dossier est transféré à la Sûreté du Québec, qui poursuit son enquête pour éclaircir les circonstances de cet événement. Aucun effort n’a été ménagé pour retrouver le pêcheur car au plus fort des recherches, douze navires, avions et hélicoptères y ont participé. Le pêcheur disparu est l’un des cinq membres d’équipage du crevettier Marie-Simon 1 de Matane, qui était au large de Port-Cartier pour y pêcher la crevette. Un drame comme celui-là soulève des questions quant à la sécurité des pêcheurs sur les bateaux, notamment en ce qui a trait au port obligatoire de la ceinture de sécurité et à la combinaison de survie que les pêcheurs doivent enfiler au moment d’évacuer un navire, mais qui n’est pas obligatoire en tout temps.

15 août 2014 : Une personne a été blessée à la suite d’un incendie dans un immeuble résidentiel de trois étages, dans le secteur de Limoilou, à Québec. «On a reçu l’appel à 0h42 pour un incendie sur l’avenue de La Ronde, a précisé Jean-François Daigle, du Service de sécurité incendie de Québec. À notre arrivée, des flammes sortaient du 2e étage.» La dizaine de résidents avaient déjà évacué à l’arrivée des pompiers, qui ont rapidement maîtrisé le brasier. «Une personne a été blessée et transportée à l’hôpital. Elle a été incommodée par la fumée et a subi des brulures au niveau des pieds et des mains», a ajouté le relationniste. Mais selon les autorités, on ne craindrait pas pour sa vie. Selon les premiers éléments de l’enquête, le feu aurait débuté du 2e étage, mais la cause restait toujours à déterminer.

16 août 2014 : Un autobus de la Société de transport de Laval (STL) a dû être remorqué après avoir heurté un poteau d’Hydro-Québec, dans la nuit de vendredi à samedi, dans le quartier Saint-François, à Laval. «Vers minuit, le conducteur qui tentait d’éviter un animal sur le boulevard des Mille-Îles est entré en collision avec un poteau sur sa droite», a expliqué le lieutenant Stéphane Pilon, de la police de Laval. L’autobus transportait deux occupants en plus du conducteur. L’accident s’est produit à proximité du boulevard Sainte-Marie et n’a fait aucun blessé. Une section du boulevard des Mille-Îles a été fermée le temps que l’autobus soit remorqué.

16 août 2014 : Le festival de musique îleSoniq, qui se tenait au parc Jean-Drapeau, à Montréal, a tenu les policiers passablement occupés alors que plus de 100 arrestations ont été effectuées lors des deux journées de festivités. Selon un bilan partiel dévoilé par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), samedi soir, un total de 105 personnes ont été arrêtées, dont sept personnes d’âge mineur. Hier, l’accès au site avait été refusé à 47 personnes. La plupart étaient en possession de drogues. Deux personnes ont aussi été arrêtées pour possession d’armes prohibées, soit un couteau et un poing américain. Par ailleurs, personne n’a dû être traité pour une intoxication, samedi. Vendredi, huit festivaliers ont eu besoin de traitements après avoir consommé des stupéfiants. Un bilan plus détaillé doit être communiqué par le SPVM. Selon Jessica Turmel, une intervenante du Groupe de recherche et d’intervention psychosociale (GRIP), il est important de «redoubler d’efforts» afin de prévenir les situations d’urgence liées à la consommation de stupéfiants lors de festivals. «Dans tous les types d’événements festifs où les gens vont danser comme ici, il va se consommer énormément de drogue de synthèse. On parle de speed, d’extasy, de Kétamine, de GHB. Les gens qui consomment des drogues vont aller vers des stimulants qui vont leur permettre de danser plus longtemps ou de rester éveillés», a commenté l’intervenante du GRIP rencontrée sur le site du festival.

17 août 2014 : Un bloc appartement inoccupé a été la proie des flammes ce matin, dans l’arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, à Montréal, forçant l’évacuation de nombreux résidents de la rue Jarry ouest. «On a reçu l’appel vers 5 h pour un incendie dans un bâtiment vacant de 3 étages [au coin de l’avenue Wiseman], a indiqué Josée Gosselin, chargée de communication pour le Service de sécurité incendie de Montréal. On est en 5e alerte, la plus haute côte incendie.» Des panneaux placardés sur les fenêtres ont causé une accumulation de la chaleur et la structure du bâtiment s’est complètement affaissée. Quelques 125 pompiers étaient toujours en intervention dimanche matin. Selon les premières informations, le feu aurait pris à l’arrière de la bâtisse mais la cause était toujours à déterminer. «Des éléments laissent présager qu’il pourrait s’agir d’un incendie criminel», a conclu M. Couture. La rue Jarry ouest a été fermée à la circulation dans les deux sens entre l’avenue Champagneur et le boulevard de l’Acadie.

17 août 2014 : Le centre-ville de Montréal s’est animé lors du 30e défilé annuel de Fierté Montréal. Les nombreux spectateurs étaient rassemblés dans une ambiance festive et familiale, malgré la température un peu fraîche. Plusieurs politiciens, tant de la scène politique municipale, provinciale et fédérale, étaient présents lors du défilé. Le maire de Montréal, Denis Coderre, a participé aux festivités de Fierté Montréal. Il a écrit sur Twitter qu’il était « heureux de participer au défilé de la fierté gaie. Pour une société ouverte et accueillante partout dans le monde ». Lors du défilé, plusieurs politiciens ont souhaité mettre de côté leurs allégeances pour se rallier dans la cause à la lutte à l’homophobie. « C’est une cause autour de laquelle l’ensemble des partis politiques devrait se réunir de façon non partisane », a affirmé le premier ministre du Québec, Philippe Couillard. Il semble que tous les partis fédéraux ont été représentés, à l’exception du Parti conservateur du Canada. « Malheureusement, le Parti conservateur est encore ancré dans une idéologie un peu arriérée. S’il passait plus de temps à écouter les Canadiens et à comprendre à quel point nous sommes un peuple ouvert, respectueux et axé sur le respect de tous nos droits et libertés, il serait plus souvent ici», a quant à lui affirmé Justin Trudeau, chef du Parti libéral du Canada. Le thème du défilé de la 30e édition de Fierté Montréal était «Notre drapeau, notre flamme», mettant l’emphase sur la couleur orange, une des couleurs drapeau arc-en-ciel. Le coup d’envoi du défilé annuel de Fierté Montréal avait été donné à 13h dimanche après-midi sur le boulevard René-Lévesque à l’angle de la rue Guy. Le joyeux cortège a sillonné les rues du centre-ville vers l’est et, comme le veut la coutume, tous ont observé un moment de silence en mémoire des victimes du sida, mais aussi pour toutes les victimes d’homophobie. Le Défilé de la Fierté s’est terminé à l’angle de la rue Sanguinet et du boulevard René-Lévesque. Les participants, par la suite, ont été invités à se rendre au parc Émilie-Gamelin afin d’assister au spectacle de clôture de l’événement, le Méga T-Dance, avec DJ Alberto et DJ Kitty Glitter.

17 août 2014 : Les automobilistes de la région montréalaise devront s’armer de patience dans les mois à venir avec la fermeture complète de deux bretelles de l’échangeur Turcot. Le ministère des Transports (MTQ) doit en effet y effectuer une nouvelle phase de travaux d’entretien et de réfection. Le début du chantier est prévu demain matin. La première bretelle concernée par ces réfections est celle menant de l’autoroute 720 en direction ouest à l’autoroute 15 en direction sud. Les automobilistes sont invités par le MTQ à à emprunter l’autoroute 20 en direction ouest jusqu’à la sortie no 67 – Rue Notre-Dame / Boul. Angrignon et à y faire demi-tour pour revenir vers l’échangeur via l’autoroute 20 en direction est. La deuxième bretelle visée par cette phase de travaux est celle menant de l’autoroute 20 en direction est vers l’autoroute 15 (Décarie) en direction nord. Là encore, le MTQ a émis des recommandations aux usagers de la route, les invitant à emprunter l’autoroute 720 en direction est jusqu’à la sortie no 3 – Montréal/Centre-ville/Rue Guy et à y faire demi-tour pour revenir vers l’échangeur via l’autoroute 720 en direction ouest. Trois équipes de concepteurs parmi les huit finalistes ont été sélectionnées lors de la finale du Défi Info-Neige, samedi, à Montréal. L’objectif de ce défi est de doter la ville d’une application numérique en vue de l’hiver prochain afin que les Montréalais puissent recevoir les informations importantes concernant le déneigement des rues. Les participants ont présenté leur solution technologique à un comité d’évaluation lors d’une séance publique, hier. Trois bourses récompensant les applications les plus intéressantes ont été remises aux trois équipes, Logiciels Héritage se classant en première place. Un contrat d’une valeur maximale de 25 000 $ sera négocié avec l’équipe ayant développé l’application retenue par la Ville. «Cette application novatrice sera fonctionnelle dès la première neige et nous sommes confiants que celle-ci simplifiera grandement les inconvénients liés aux tempêtes hivernales», a indiqué Anie Samson, vice-présidente du comité exécutif, responsable de la sécurité publique et des services aux citoyens. Mme Samson a souligné que cette application s’ajoutera aux modules GPS installés sur les souffleuses. «[…]nous déployons les efforts nécessaires pour que les Montréalais constatent une amélioration dans la gestion du déneigement sur notre territoire!» a-t-elle conclu.

18 août 2014 : Les souverainistes ont reçu comme un baume les déclarations du milliardaire Stephen Jarislowsky, qui serait indépendantiste si le Québec était plus riche. Pour le député péquiste Pierre Karl Péladeau, de tels propos provenant d’un homme d’affaires aussi prospère donnent « encore davantage » de crédibilité au mouvement souverainiste. Avec une fortune estimée à 1,6 milliard $, M. Jarislowsky est l’un des hommes les plus riches du Québec et du Canada. Dans une entrevue accordée à l’Agence QMI, le milliardaire de 89 ans affirme que le Québec est l’un des endroits les plus pauvres d’Amérique, mais pourrait s’enrichir si la rigueur budgétaire devenait la priorité. « Si le Québec était aussi riche que la Suisse, je serais indépendantiste », a-t-il laissé tomber. L’actionnaire de contrôle de Québecor, qui connaît Stephen Jarislowsky depuis plusieurs années, n’est pas surpris d’une telle déclaration. « Il dit que le Québec peut s’enrichir et doit s’enrichir, on ne peut qu’être ravi d’une prise de position semblable », a commenté Pierre Karl Péladeau en entrevue avec le «Journal de Québec». Un sentiment que partage son collègue de la circonscription de Lac-Saint-Jean, le député Alexandre Cloutier. « On se réjouit qu’un grand financier québécois de la sorte reconnaisse les vertus de l’indépendance », a-t-il dit. Selon lui, M. Jarislowsky cible des thèmes qui doivent inévitablement être abordés pour que le Québec s’enrichisse, c’est-à-dire le pouvoir d’achat des Québécois et la productivité. N’empêche, si le Québec était déjà un pays, il se situerait «dans les trente pays les plus riches du monde, croit fermement le député Cloutier. Le Québec peut encore faire mieux et doit faire mieux, mais lorsqu’on se compare, on se compare à des pays qui, par définition, ont tous leurs leviers économiques, alors que nous, on ne contrôle pas l’ensemble de nos moyens.»

18 août 2014 : L’ex-directeur général du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) Arthur Porter, emprisonné au Panama depuis plus d’un an, a publié sur le web une lettre dans laquelle il se dit persécuté par les autorités du Québec et du Canada. « Je me demande quel prochain coup bas nous réserve – à ma famille et moi – le Québec et le Canada? » écrit-il, sur un site créé par sa famille qui veut dénoncer les injustices dont il se dit victime. La lettre a été mise en ligne peu de temps après une émeute qui est survenue récemment à La Joya, la prison panaméenne où il est incarcéré, et lors de laquelle il aurait été malmené. « Vendredi dernier, mon bloc cellulaire a été envahi par des hommes armés masqués. J’ai été « gazé » et jeté en bas des escaliers », a-t-il écrit. M. Porter dit aussi être préoccupé par la surveillance accrue des gardiens de prison à son endroit, qui selon lui, viennent jeter un coup d’œil sur lui toutes les heures. M. Porter a été arrêté le 27 mai 2013, au Panama, alors qu’il était sur le radar de l’UPAC et de l’Interpol. Il a contesté la demande d’extradition vers le Canada dont il fait l’objet. Il est accusé de fraude, complot pour fraude, fraude envers le gouvernement, abus de confiance, commissions secrètes et recyclage des produits de la criminalité. Les deux anciens patrons du CUSM, Arthur Porter et Yanaï Elbaz, auraient touché un pot-de-vin de 22,5 millions $ de SNC-Lavalin. En mai dernier, le sergent enquêteur de la Sûreté du Québec, Jean-Frédérick Gagnon, a affirmé devant la commission Charbonneau qu’il s’agissait du « projet d’enquête visant la plus grande fraude de corruption de l’histoire du Canada ».

19 août 2014 : Un citoyen de Gatineau a fait une découverte assez particulière lundi soir: il a trouvé une grenade dans un boisé derrière une résidence. Les policiers ont été appelés vers 19 h 15 sur la rue Georges. À leur arrivée, ils ont établi un périmètre de sécurité et ont évacué une résidence. Les spécialistes des Forces canadiennes ont été appelés pour venir analyser l’engin explosif. Ces derniers sont arrivés sur les lieux vers 4 h 30. Après analyse, ils ont conclu qu’il s’agissait d’une vraie grenade, mais que la charge explosive avait été retirée de celle-ci. Les résidents évacués ont pu regagner leur domicile vers 5 h 30.

19 août 2014 : Le corps d’un homme a été découvert à l’intérieur d’une voiture, dans l’arrondissement de Saint-Léonard, dans un véhicule garé en bordure de la rue Michelet, près de l’intersection de la rue Jean-Talon, à Montréal. Après avoir confirmé qu’il s’agissait d’un meurtre, la police a découvert de nouveaux éléments de preuve qui ont fait changer le statut de l’enquête. « Les nouveaux indices découverts ont semé un doute dans l’esprit des enquêteurs, si bien que le dossier est traité comme une mort suspecte et non un meurtre », a indiqué l’agent André Leclerc, porte-parole de la police de Montréal. Les enquêteurs attendent notamment les résultats de certaines expertises, avant de dire si la victime a été assassinée ou non. Les policiers ont été appelés vers 7 h 35 après avoir été informés qu’un corps se trouvait Un périmètre de sécurité a été érigé dans le secteur.

19 août 2014 : On apprend qu’une adolescente de 15 ans a failli se tuer en se livrant à un jeu très dangereux, à Montréal. Avec un groupe d’amis, elle a escaladé une cheminée de l’incinérateur des Carrières, pour prendre des photos au sommet. Elle en est tombée, et s’est blessée. La famille de Cassandra Langevin lance un cri d’alarme. Plusieurs semaines après l’accident, le lieu dangereux est toujours facilement accessible. C’est un jeu d’enfant que de franchir la grille du Centre des carrières à partir de la piste cyclable. Plusieurs brèches donnent accès au site à toute personne le moindrement téméraire. Cassandra Langevin a été chanceuse. En redescendant, l’adolescente a chuté de plusieurs dizaines de mètres pour atterrir sur une plate-forme à mi-sommet. Dans sa dégringolade, elle a accroché les garde-fous, se blessant à la tête et au dos. Elle s’en tire avec un léger traumatisme crânien. Ses blessures au dos sont superficielles. Le soupirail par lequel les jeunes ont accédé au bâtiment est maintenant bloqué par une planche de contre-plaqué. C’est le seul changement apparent. Les cheminées, avec un peu d’imagination et de souplesse, sont toujours aussi accessibles.

20 août 2014 : Une résidence de Longueuil a été la cible d’une attaque au cocktail Molotov. Un individu ayant le haut du corps en feu aurait été vu en train de fuir les lieux du crime. L’engin incendiaire a été lancé un peu après 4 h au sous-sol d’une maison située à l’intersection des rues Cornwall et Grande Allée. Trois hommes et deux femmes se trouvaient à l’intérieur de la résidence au moment des faits, mais ont eu le temps d’évacuer les lieux sans être blessés. L’incendie a été circonscrit assez rapidement par la trentaine de pompiers dépêchés sur place. La maison a tout de même été lourdement endommagée. En fin d’après-midi, la police de Longueuil a fait savoir qu’elle recherchait un suspect en lien avec cette affaire. Selon les autorités, l’auteur du crime aurait vraisemblablement subi d’importantes brûlures. Des témoins ont en effet raconté avoir aperçu un homme dont les vêtements étaient en flammes prendre la poudre d’escampette lorsque l’incendie a éclaté. « Le type de blessures que cette personne aurait subies présente un haut taux d’infection et une intervention médicale immédiate est fortement recommandée», a indiqué la police dans un communiqué.

20 août 2014 : Un jeune homme de Trois-Rivières a vécu un véritable cauchemar en Colombie-Britannique: il a été traqué par des ours. Une rencontre imprévue qui lui a valu un séjour à l’hôpital. Julien Landry peut s’estimer chanceux d’être encore en vie. Sa mésaventure en forêt s’est soldée par des blessures à la colonne vertébrale, trois côtes brisées et une fracture du crâne. La semaine dernière, le jeune homme de 25 ans est parti seul en excursion dans un parc de Summerland, dans la vallée de l’Okanagan. En soirée, il s’est retrouvé devant deux oursons noirs et leur mère. Pour se mettre à l’abri des ours, il a grimpé de plusieurs mètres dans un arbre, mais selon un spécialiste amateur, il n’a pas eu le bon réflexe. « S’il part après vous, ne montez pas dans un arbre, a affirmé l’observateur d’ours, Yves Toutant. Un ours va grimper un arbre aussi facilement que nous on peut monter des escaliers. Essayez de vous montrer le plus gros possible, la grosseur impressionne beaucoup les ours, et essayez de lui faire face en reculant. Le message qu’on lui dit : « Ok, parfait. Tu es chez vous, je m’en vais.» Réfugié dans l’arbre, il a vécu deux nuits de cauchemar en pleine forêt. « Je sais qu’ils me surveillaient, qu’ils me sentaient. Pendant la nuit, j’entendais du bruit dans les arbres. J’entendais gruger. Je savais qu’ils n’étaient pas loin, mais je ne les voyais pas », a ajouté Julien. Malheureusement, il s’est endormi dans l’arbre et a fait une chute de plusieurs mètres sur des roches, s’infligeant de sérieuses blessures. «Je n’avais pas d’énergie, a raconté le jeune homme. Je rampais à terre. J’avais mal partout. J’avais des bleus partout. J’ai même vu des hélicoptères qui passaient dans les airs, mais je ne savais pas que c’était moi qu’ils cherchaient. Je m’en doutais un peu, mais je n’étais pas capable de lui faire signe. » Le chemin vers la réadaptation sera long pour Julien Landry. Il doit retourner sur la table d’opération pour traiter une hémorragie au cerveau. Le jeune homme de 25 ans tire par contre des leçons de ses trois jours de survie en forêt. « Peut-être pour le prochain coup, de m’amener de la bouffe sèche et de l’eau. Je vais essayer d’être plus organisé, on va dire », a-t-il conclu.

21 août 2014 : Des individus armés et portant des masques d’Halloween ont réussi à subtiliser une somme de 431 000 $ à deux agents de la firme de transport d’argent Garda, à Brossard. Le vol, digne des scénarios hollywoodiens, s’est déroulé alors que les agents de sécurité sortaient de la Banque Royale, à la Place Portobello. Les malfaiteurs, l’un muni d’une arme de chasse, l’autre d’une arme de poing, ont utilisé du poivre de Cayenne pour maîtriser et désarmer les agents de la compagnie de sécurité, selon les informations obtenues du Service de police de l’agglomération de Longueuil.

21 août 2014 : Quelques véhicules entreposés à la fourrière municipale de Boisbriand, dans les Laurentides, ont été la endommagés par un incendie criminel. Les flammes ont pris naissance peu après 1 h dans le stationnement de l’avenue Chauvin, en bordure de la rivière des Mille-Îles. Il s’agit de l’endroit où sont entreposés les véhicules saisis par la police. À l’arrivée des policiers, deux véhicules étaient enflammés, a expliqué le sergent Luc Larouche, de la Régie de police Thérèse-de-Blainville. L’incendie s’est propagé à trois autres voitures avant l’arrivée des pompiers. Même s’il n’y avait pas de trace d’effraction, les policiers ont assez d’indices pour affirmer qu’il s’agit d’un incendie criminel. Les enquêteurs spécialisés en incendie se rendaient sur les lieux tôt jeudi afin d’expertiser la scène.

À lire également : nouvelles du 22 août jusqu’au 28 août 2014.

Mille îles

Parc de la rivière des Mille-Îles

Parc de la rivière des Mille-Îles. Photo : GrandQuebec.com

Voir aussi nos sources pour ces nouvelles :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>