Ligne du temps : 2014

1er novembre – 7 novembre (Nouvelles Québec)

1er novembre – 7 novembre (Nouvelles Québec)

Nouvelles Québec : C’est arrivé au Québec entre le 1er novembre et le 30 novembre 2014

Voir aussi : les événements qui ont eu lieu du 29 octobre jusqu’au 31 octobre 2014

1er novembre 2014 : Les fans du Canadien et amateurs de hockey se réjouiront de savoir que le nouveau pont Champlain sera baptisé le pont Maurice Richard. Le nom de la légende québécoise avait été plusieurs fois mentionné. En 2011, Denis Lebel, ministre fédéral des Transports, avait alors indiqué que Maurice Richard était « un nom qui évoque le travail, l’efficacité. » Les détails semblent donc se préciser sur ce nouveau pont qui devrait être en service en 2018. En plus du nom, on apprenait plus tôt cette année que l’infrastructure devrait être équipée d’un péage. En septembre dernier, M. Lebel avait même émis l’hypothèse d’installer également un péage sur deux autres ponts reliant Montréal à la Rive-Sud, soit le pont Jacques-Cartier et Mercier.

2 novembre 2014 : Le ministre de la Défense du Canada, Rob Nicholson, a annoncé que des avions de chasse canadiens ont effectué leurs premières frappes en Irak pour contrer le groupe État islamique. Deux CF-18 ont largué des bombes GBU12 guidées par laser, et pesant 500 livres chacune, près de Falloujah. Ils sont revenus sans problème à leur base par la suite. « L’analyse des dommages causés est en cours », a précisé le ministre de la Défense. Rob Nicholson a mentionné que la mission a duré environ 4h, incluant un ravitaillement aérien en carburant par des avions de type Polaris.

2 novembre 2014 : Encore une fois, les élections scolaires ont été désertées par les électeurs: le taux de participation pour le scrutin a atteint 4,85 %. Pour l’ensemble de la province, 5 184 300 personnes étaient habiles à voter pour ces élections scolaires. De ce nombre, 251 439 se sont présentées aux urnes. Dans les commissions scolaires francophones, 4 917 196 électeurs étaient appelés à voter, et seulement 4,29 % se sont déplacés dans les bureaux de vote. Le taux de participation a été sensiblement plus élevé dans les commissions scolaires anglophones, à 17,26 %. Sur les 267 104 électeurs inscrits, 46 102 citoyens se sont prévalus de leur droit de vote. En 2007, seulement 7,9 % des électeurs s’étaient prononcés. Il y a quelques jours, le ministre de l’Éducation, Yves Bolduc, y était allé d’un avertissement : un taux de participation faible, amènerait des modifications aux rôles des commissions scolaires, allant peut-être même jusqu’à leur abolition.

2 novembre 2014 : Plus d’une centaine de citoyens membres de différents groupes de défense de l’environnement ont perturbé le cocktail d’ouverture de la conférence annuelle de l’Association pétrolière et gazière du Québec (AGPQ), dimanche soir, à l’hôtel Fairmont Le Reine Élizabeth, à Montréal. Organisée par le Front d’action socialiste, la manifestation a débuté vers 17 h, en même temps que le cocktail. En plus de dénoncer les décisions prises par le gouvernement en matière d’énergie, les organisateurs souhaitent faire « comprendre aux membres de l’APGQ qu’ils sont imputables de leur massacre environnemental et qu’ils n’achèteront pas l’acceptabilité sociale ». Une dizaine de policiers munis de casques et de bâtons gardaient l’entrée principale de l’hôtel pour empêcher les manifestants de pénétrer à l’intérieur. À un certain moment, puisque les manifestants bloquaient la circulation sur le boulevard René-Lévesque, ils ont été repoussés de l’autre côté de la rue par les policiers. La majorité des manifestants ont graduellement quitté les lieux, mais une poignée d’activistes plus insistants ont invectivé les policiers pendant quelques minutes avant de quitter vers 19 h. Dans tout ce brouhaha, un homme dans la cinquantaine a été légèrement blessé à la tête. Il dit avoir été frappé par les policiers. L’homme a été transporté à l’hôpital, mais son état n’inspire aucune crainte. Le Service de police de la Ville de Montréal et Urgences-santé affirment que les propos de l’homme étaient confus. Les manifestants rencontrés par l’Agence QMI affirment que les policiers l’ont bousculé, mais disent ne pas avoir été témoins de la scène.

3 novembre 2014 : Le Canada commandera à compter de décembre la force navale multinationale de contre-terrorisme et de sécurité maritime qui opère dans la région de la mer Rouge. Le ministre de la Défense nationale, Rob Nicholson, a annoncé le déploiement prochain de 24 membres des Forces canadiennes et employés civils du ministère de la Défense nationale à Bahreïn pour assurer le commandement de la Force opérationnelle multinationale 150, de décembre 2014 à avril 2015. C’est le commodore Brian Santarpia, de la Marine royale canadienne, qui prendra le commandement. L’«Australian Defence Force» affectera aussi des officiers à la mission. «Notre gouvernement reconnaît la menace que fait peser le terrorisme dans le monde entier, et nous allons travailler avec nos alliés pour décourager le terrorisme, renforcer la sécurité mondiale et dégrader les organisations terroristes partout où ils peuvent intervenir», a indiqué le ministre Nicholson dans un communiqué.

3 novembre 2014 : Le calme revient peu à peu en Gaspésie, après qu’une tempête eut soufflé sur la région, laissant derrière elle près de 50 cm de neige par endroit et des centaines de foyers sans électricité. La neige a commencé à tomber en fin de semaine. Les vents forts et les précipitations ont pris fin lundi après-midi. Les secteurs les plus à l’est de la péninsule et la Haute-Gaspésie ont été les plus touchés par cette première averse de neige accompagnée de vents violents. Des rafales de 104 km/h ont soufflé à Percé et de 75 km/h dans les montagnes à l’intérieur des terres. Ce matin, Environnement Canada maintenait toujours une alerte météorologique pour les régions de Matane, Sainte-Anne-des-Monts, Grande-Vallée et la vallée de la Matapédia. De 15 à 25 cm de neige étaient prévus. Les conditions routières étaient toujours difficiles dans cette région lundi, en raison d’une visibilité réduite. La chaussée était glissante et obstruée par endroits en raison des accumulations de neige et certaines routes ont été fermées. Des centaines de foyers étaient toujours privés d’électricité lundi. Les Maritimes ont également été touchées par le système dépressionnaire qui a remonté la côte américaine en fin de semaine, recevant un cocktail de neige, grésil et pluie. Près de 14 000 foyers étaient sans électricité lundi matin. À Terre-Neuve-et-Labrador et au Nouveau-Brunswick, de nombreuses écoles ont été fermées en raison de la tempête.

3 novembre 2014 : Un homme a été blessé gravement lors d’une introduction par effraction survenue dans une résidence de Rigaud, en Montérégie. L’événement est survenu dans une maison en location de la rue Anna, vers 1 h 15. Les circonstances exactes dans lesquelles est survenue l’attaque restaient encore à déterminer en début de journée. La Sûreté du Québec a confirmée qu’un homme a été blessé. Deux autres personnes se trouvaient aussi dans la résidence, et l’une d’entre elles aurait été blessée très légèrement. Selon les premières informations, la victime principale aurait été attaquée à l’arme blanche. Cinq personnes ont été appréhendées sur l’autoroute 30 après le crime. Ils sont considérés par les policiers comme des témoins importants dans cette histoire. Les enquêteurs vont les rencontrer afin de déterminer leur implication exacte dans l’agression. Les victimes seront aussi rencontrées afin de comprendre le déroulement des événements.

4 novembre 2014 : Un homme a été tué par balles à l’extérieur d’un bar de Val-d’Or, en Abitibi-Témiscamingue. Le meurtre est survenu vers 23 h, à l’extérieur de l’établissement situé sur la 3e avenue. Une altercation entre deux hommes a pris de l’ampleur. Pendant la dispute, un des deux a sorti une arme et a tiré sur l’autre. L’homme de 41 ans a succombé à ses blessures. Un suspect de 34 ans a été arrêté et est détenu en attendant de rencontrer les enquêteurs des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec.

4 novembre 2014 : Une jeune femme a perdu la vie dans une collision frontale entre deux voitures à Port-Cartier, sur la Côte-Nord. L’accident est survenu au kilomètre 927 de la route 138, en matinée. La voiture de la victime a été percutée par celle de deux jeunes dans la vingtaine ayant perdu le contrôle dans une courbe. Ils ont dévié et percuté de plein fouet l’avant du véhicule dans lequel la femme qui a perdu la vie était passagère. Les deux jeunes se trouvaient à bord d’un véhicule rapporté volé lundi à Sept-Îles, a expliqué le sergent Claude Doiron, porte-parole de la Sûreté du Québec. La vitesse pourrait être en cause. La victime est une femme dans la vingtaine originaire de Sept-Îles. Elle a été transportée dans un centre hospitalier, où elle a succombé à ses blessures. Les enquêteurs de la Sûreté du Québec ont été envoyés sur place pour tenter de déterminer les circonstances exactes de cette collision. La route 138 était fermée mardi matin à l’ouest de Port-Cartier dans les deux directions. Toutefois, une voie de contournement a été ouverte dans des chemins forestiers des environs.

5 novembre 2014 : Une femme a perdu la vie dans un incendie survenu dans une résidence de Gaspé. Les pompiers ont été appelés peu avant minuit à une résidence du boulevard de Saint-Maurice. En combattant l’incendie, ils ont trouvé dans le bâtiment le corps inanimé d’une femme. Des manoeuvres de réanimation ont été effectuées, sans succès, le porte-parole de la Sûreté du Québec, Claude Denis. La résidence serait une perte totale. Personne d’autre ne manque à l’appel. Dans la nuit, la scène était sous surveillance policière, en attendant l’arrivée des enquêteurs et des techniciens spécialisés en scènes d’incendie de la SQ. La cause du brasier mortel est inconnue.
5 novembre 2014 : La Ville de Montréal souhaite bannir les sacs de plastique des commerces et épiceries de la métropole. Lors de la séance hebdomadaire du comité exécutif, le maire de Montréal, Denis Coderre, a annoncé qu’une consultation sur l’abolition des sacs de plastique devra se faire. «Il est temps d’avoir cette réflexion, a déclaré M. Coderre. Personnellement, je pense qu’il faudrait les bannir, mais on va faire les choses correctement en donnant un mandat de consultation pour que l’ensemble des joueurs et des citoyens puissent se prononcer.» Il a mandaté Réal Ménard, responsable de l’environnement au comité exécutif de la Ville, pour la préparation de ce débat. «C’est un petit geste, mais il pourrait faire une grande différence», a souligné le maire Coderre.

5 novembre 2014 : Le président français François Hollande a terminé sa tournée québécoise à Montréal où il a assuré une collaboration avec la métropole pour célébrer son 375e anniversaire. Après avoir accueilli le président Hollande à l’entrée de l’hôtel de ville, le maire de Montréal, Denis Coderre, a invité celui-ci à découvrir le hall d’honneur. Le maire de la métropole a pu par la suite s’entretenir près d’une trentaine de minutes avec le président français. M. Hollande a par la suite pris la parole. Il a notamment souligné la présence de la communauté française à Montréal. Le président a aussi assuré que la France souhaite prendre part aux festivités du 375e anniversaire de Montréal, en 2017. «On répondra présent pour cette grande année qu’est 2017», a indiqué le président français. Le maire Coderre a fait savoir que cette collaboration pourrait se faire notamment par des oeuvres d’art public. M. Coderre s’est dit très satisfait de sa rencontre avec M. Hollande. Il dit avoir discuté de nombreux autres dossiers, notamment de la ville intelligente.

6 novembre 2014 : Deux personnes ont été blessées après qu’un groupe d’individus ait fait irruption dans un bar de Saint-Eustache, dans les Laurentides, peu après 3h du matin. « D’après des informations préliminaires, les suspects seraient entrés dans l’établissement licencié de la rue Saint-Laurent et un homme a été atteint par un projectile au bas du corps, a indiqué le sergent Denis, de la Sûreté du Québec. Alors que les suspects prenaient la fuite, un employé a tenté de s’interposer et a été blessé à l’arme blanche. » L’homme blessé par balle a été transporté dans un hôpital montréalais et son état de santé n’était pas connu des autorités. L’employé a également été transporté dans un centre hospitalier mais sa vie n’était pas en danger. « L’enquête débute à peine et les enquêteurs de la DER [Division des enquêtes régionales] devront rencontrer les policiers de Saint-Eustache et les victimes », a ajouté M. Denis.

6 novembre 2014 : Plus de peur que de mal au Musée de la Civilisation alors qu’un deuxième incendie a éclaté sur le toit du bâtiment en un mois et demi. Vers 10 h 15 h, ce matin, les pompiers de Québec se sont rendus au Musée de la Civilisation à la suite d’un incendie sur le toit sud de l’immeuble. Selon les premières informations obtenues, des employés qui s’affairaient à enlever une membrane de plastique ont vu de la fumée sortir du toit. Équipés d’extincteurs, les travailleurs ont immédiatement arrosé l’endroit tout en appelant les pompiers. Ceux-ci ont ensuite utilisé leurs lances pour s’assurer d’éliminer toute zone de chaleur. Selon le responsable des ressources matérielles du musée, François Plamondon, une petite quantité d’eau s’est infiltrée dans le hall du musée. Après un rapide nettoyage, le musée devrait rouvrir ses portes vers 14 h jeudi après-midi. Le 15 septembre dernier, le feu avait éclaté sur le toit du Musée alors que des maçons s’affairaient à refaire un mur de briques.

6 novembre 2014 : Un ingénieur de locomotive manque à l’appel à la suite d’un déraillement de train de marchandises survenu ce matin au nord de Sept-Îles sur la Côte-Nord. Deux locomotives et des wagons du train ont plongé dans la rivière Moisie vers 7 h 30 parce qu’un éboulement avait bloqué les rails surplombant le cours d’eau. La voie ferrée longe une partie très escarpée de cette rivière à saumons, à une vingtaine de kilomètres au nord de Sept-Îles, d’où était parti le convoi vide. Le train de la compagnie Chemin de fer QNS&L, détenue par la minière Iron Ore du Canada (IOC), n’était conduit que par une personne à bord. « La priorité est de retrouver notre employé », a mentionné Claudine Gagnon, porte-parole d’IOC, en entrevue téléphonique. Les services d’urgence travaillaient de concert afin de se rendre sur les lieux, car «le secteur est très difficile d’accès», a indiqué le sergent Claude Doiron de la Sûreté du Québec. Des plongeurs de la SQ étaient en direction des lieux en début d’après-midi afin de tenter de retrouver l’employé manquant. La SQ mènera une enquête sur les circonstances de l’événement et le Bureau de la sécurité dans les transports du Canada dépêche aussi des enquêteurs pour se pencher sur ce déraillement. « Le trafic sur cette voie ferroviaire est suspendu jusqu’à nouvel ordre », a affirmé Claudine Gagnon d’IOC. Urgence-Environnement devait aussi se rendre sur place puisque du carburant des locomotives s’est déversé dans la rivière Moisie. Des traces de diesel ont été observées dans l’eau de cette rivière prisée pour la pêche aux saumons. Une locomotive peut contenir jusqu’à 18 500 litres de diesel, selon une source du domaine ferroviaire consulté par TVA Nouvelles. Des digues ont été placées dans la rivière, en aval, afin de retenir le carburant pour le récupérer. Toutefois, le diesel s’était éparpillé sur une vingtaine de kilomètres. On ignorait la quantité qui s’est déversée dans la rivière. Heureusement, les frayères de saumons se trouvent plus au nord et leur migration est terminée. La compagnie Chemin de fer QNS&L appartient à la minière IOC. Le lien ferroviaire relie Labrador City à Sept-Îles. Les trains peuvent atteindre 2,5 kilomètres de long et compter jusqu’à 240 wagons, contenant des boulettes et du concentré de fer lorsqu’ils se dirigent vers Sept-Îles. Le conseil Innu Takuaikan Uashat mak Mani-utenam (ITUM) s’est dit inquiet et entend amorcer une réflexion «en profondeur» sur la prévention des dangers et la préservation de l’intégrité de son territoire dans les années à venir. La rivière Moisie est considérée comme «la porte d’entrée du territoire traditionnel des Innus de Uashat mak Mani-utenam» a tenu a rappelé jeudi dans un communiqué le chef Mike McKenzie, ajoutant que la rivière à saumon a une «valeur culturelle inestimable». L’ITUM craint maintenant le pire pour l’habitat des saumons. Le chef MacKenzie a enfin rappelé qu’il s’agissait du deuxième incident majeur à survenir sur le territoire ancestral d’ITUM, après le déversement de mazout dans la baie de Sept-Îles.

7 novembre 2014 : Les élus municipaux n’ont pas à se faire dicter leurs choix budgétaires par le gouvernement, a soutenu la présidente de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), Suzanne Roy. La mairesse de Sainte-Julie n’a pas apprécié que le premier ministre, Philippe Couillard, et le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, qualifient d’«injustifiable» toute éventuelle hausse de taxes qui serait adoptée dans la foulée du nouveau pacte fiscal. Le gouvernement a dévoilé le contenu du pacte fiscal transitoire pour l’année 2015, dont plusieurs éléments avaient été ébruités avant son annonce officielle. La nouvelle entente prévoit des réductions de 300 millions $ dans les transferts aux municipalités. Philippe Couillard et Pierre Moreau ont estimé que ces réductions ne sauraient justifier de nouvelles hausses de taxes puisque les 1133 municipalités du Québec ont enregistré des surplus totalisant 1,3 milliard $ en 2012. «Je ne vois aucun argument qui permette à un maire, où que ce soit, de transformer l’annonce en hausse de taxes», a déclaré M. Couillard, jeudi, lors de la période des questions. La présidente de l’UMQ est cependant loin de partager cet avis. Elle soutient que les compressions de 300 millions $ «feront très mal» et obligeront les municipalités à faire les choix budgétaires qu’elles jugeront appropriés. «Les élus municipaux n’ont pas à se faire dicter leurs décisions budgétaires et demeurent imputables envers leurs citoyens, pas envers le gouvernement», a déclaré Suzanne Roy. Elle a ajouté que ce «discours infantilisant» était en contradiction avec la volonté exprimée par Philippe Couillard d’inscrire son mandat sous le signe d’une nouvelle ère dans les relations entre Québec et les municipalités.

7 novembre 2014 : La députée péquiste Agnès Maltais accuse le ministre de l’Éducation de se montrer complaisant envers les écoles illégales en laissant des parents enseigner leurs préceptes religieux ou culturels à leurs enfants au détriment du régime pédagogique. «Il y a une dérive au gouvernement parce qu’on est en train de légaliser des écoles qui ne respectent pas le système scolaire et qui ne respectent pas le fait qu’à l’école on apprend les matières de base (sciences, mathématiques, français)», s’est insurgée la députée de Taschereau à l’Assemblée nationale. Mme Maltais a d’abord pris l’exemple de l’école hassidique Yeshiva Torath Moishe qui enseigne la religion à ses élèves et où les parents se chargent d’enseigner les matières obligatoires du régime pédagogique. Le ministre de l’Éducation vient de légaliser cette école. «On se fie que le soir, à la maison, des parents qui parlent seulement anglais enseignent le français, que des parents créationnistes enseignent les sciences (…) Ça n’a pas de sens», a dit Mme Maltais. La députée de Taschereau a enchaîné avec une école mennonite de Roxton Falls, en Montérégie, où 22 jeunes filles y recevraient l’enseignement de travaux ménagers (ménage, lavage, tissage). La Presse rapportait en juin qu’il s’agissait d’une école clandestine dont les locaux se trouvent dans une église. «Le gouvernement libéral a créé un précédent et légalise les écoles illégales, c’est un bar ouvert en éducation pour les extrémismes religieux (…) Est-ce que l’obscurantisme et le sexisme sont maintenant la formation de base dans les écoles du Québec?» a demandé Agnès Maltais. «Des situations comme ça, quand on les connaît, on veut intervenir, a dit le ministre de l’Éducation.»

7 novembre 2014 : Le nouveau pont Champlain ne portera pas le nom de Maurice Richard, a annoncé le ministre de l’Infrastructure, Denis Lebel, indiquant vouloir respecter un choix de la famille du défunt joueur de hockey du Canadien de Montréal. «Après discussion avec la famille de Maurice Richard, et afin de respecter leurs souhaits, il a été convenu que le nom de Maurice Richard soit retiré de la réflexion concernant le nom du nouveau pont sur le Saint-Laurent», a déclaré de ministre conservateur. «Je trouve dommage qu’on ait mis en compétition, en opposition, deux symboles importants, deux géants de notre histoire (…) Pour la famille Richard, je souhaite que les prochaines heures soient plus calmes.» Questionné à savoir s’il avait été étonné de l’attachement historique de la population au fondateur de Québec, Samuel de Champlain, M. Lebel a indiqué comprendre cette affection. «Nous connaissons et reconnaissons l’importance de Samuel de Champlain», a-t-il dit. Selon le ministre conservateur, le gouvernement n’a toutefois pas fait d’erreur en faisant une réflexion sur le futur nom du pont. Il aurait plutôt été victime de fuites. «C’est désolant pour nous. Ce n’était pas l’objectif… On n’avait pas de décision de prise à annoncer publiquement. J’aurais fait une erreur sur quelque chose que je n’ai pas annoncé publiquement? Non. Il y a des gens qui ont livré de l’information. Nous sommes dans un processus de réflexion. En ce qui a trait au nom du nouveau pont, Montréal devra encore attendre avant de connaître la réponse du fédéral. Il est donc possible que le nom de Champlain ne soit pas retenu. «La décision finale concernant le nom du nouveau pont n’est pas prise. Elle n’est pas encore plus prise ce matin. Pour l’instant, le mandat que nous avons est de bâtir le nouveau pont sur le Saint-Laurent jusqu’en 2018.»

rue st sulpice

Rue St-Sulpice

Rue Saint-Sulpice à Montréal. Photo : © GrandQuebec.com

Voir aussi les événements les plus importants qui ont eu lieu dans la semaine entre le 8 novembre et le 14 novembre 2014 : 8 novembre – 14 novembre 2014.

Nos sources pour les nouvelles de cette semaine :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>