Abitibi-Témiscamingue

ZEC Kipawa

ZEC Kipawa

ZEC Kipawa

Située au cœur du Témiscamingue, la ZEC Kipawa est aussi vaste que le territoire du Luxembourg  En fait La ZEC Kipawa s’étend sur plus de 2500 kilomètres carrés et est la plus grande Zone d’exploitation contrôlée au Québec. On retrouve sur ce territoire plus de 750 lacs.

Ses chemins principaux sont parsemés de routes secondaires et de sentiers pour VTT, mais il y a encore de vastes secteurs sauvages et vous y découvrirez la beauté exceptionnelle.

Des espèces de poisson qui habitent dans ses lacs y rivières, on peut citer brochet, doré, omble de fontaine, touladi. Des animaux, mentionnerons l’orignal, l’ours noir, le petit gibier.

On trouve sur le territoire sept pourvoyeurs avec services (hébergement, embarcations, moteurs), ainsi que des campings rustiques. Il est possible d’y pratiquer le canot-camping, louer des canots et des kayaks. Un sentier pédestre, le sentier Kipawa-TeeLake, est situé au poste d’accueil de la Zec Kipawa, au kilomètre 35 dans le chemin de pénétration (chemin forestier) en partant de Béarn. Le sentier est de 2 kilomètres de long.

La ZEC Kipawa offre quelques circuits de canot-camping très intéressants :

Circuit Des Aventuriers : ce trajet en boucle de 190 kilomètres et de 11 portages combine les eaux calmes et historiques du parcours Tuk Tuk TUK et les eaux vives de la Rivière Kipawa. Il offre des coups de pagaie et d’attraits fantastiques. De l’histoire algonquine de Hunter’s point jusqu’aux tombeaux des âmes de draveurs ayant perdu la vie dans les rapides de la Kipawa, ce parcours est riche en histoires et en beauté. Variante autochtone de l’appellation du parcours : Ogasika. Cote de difficulté : 2, cote d’environnement : A. Nom du lac de référence : Ogascanane. Composition du parcours : lacs Ostaboningue, Hunter’s Point, Saseginaga, Ogascanane, des Loups, rivière Kipawa (lac Sairs), lacs Audoin, Hunter’s Point et Ostaboningue. L’accès au parcours est par Béarn. Le trajet donne accès à une section de la rivière Kipawa; le circuit peut être coupé en partant de Hunter Point. Parcourir l’itinéraire prend de 12 à 14 jours. On y trouvera de nombreux campings. Tous les portages sont en bon état

Circuit Cigarette : Ce parcours en boucle a été nommé d’après la forme d’un des lacs empruntés par le parcours. Cette route offre une grande variété de lacs, de marais, de sources et de plages à explorer.  Le lac Ogascanane offre d’innombrables opportunités de se baigner et de profiter des plages de sable blanc d’allure exotique.  Vous pouvez trouver du sable vert sur une île plus éloignée. Le voyage le long du circuit Cigarette permet de découvrir plusieurs attraits différents sur une courte distance. Ce parcours est de 31 kilomètres. On y trouve4 portages et il faut compter de 3 à 4 jours pour le parcourir. Variante autochtone du nom est Micikikanick Sakalkan. Le circuit comprend les lacs des Loups, Ogascanane, Jumeaux, de la Cigarette, Long.

Circuit Tuk Tuk : La majorité de l’histoire de la région de Kipawa est concentrée le long de ce circuit bouclé d’une longueur de 96 kilomètres. Dans le passé, les lacs et rivières pittoresques ont attiré des familles algonquines et, plus tard, des familles de pionniers forestiers.  Ce  trajet offre de nombreux sites ayant un héritage culturel, mais les paysages diversifiés et les nombreux marais procurent d’excellentes opportunités d’observer la faune sauvage, car la majeure partie du parcours est en milieu isolé. Il faut compter de 4 à 10 jours pour le parcourir. On y trouvera douze portages. Variante autochtone : Sagegawega. Nom du lac de référence : Saseginaga. Composition du parcours : lac Ostaboningue, rivière Ostaboningue, lac Hunter’s Point, rivière Audoin, lac du Bouleau, lac Pommeroy, lac à l’Eau Claire, lacs Saseginaga, Écarté, North, B.L. et rivière Cerise. L’accès est par Béarn. On y trouvera des campings en nombre suffisant.

Circuit Brousse : Longueur – 58 kilomètres (en boucle). De nombreux portages stimulants (douze), dont un, par-dessus un dam de castor, relient les fabuleux lacs et les rivières les plus reculés. Les décors variés y sont spectaculaires.  Du fjord environnant le lac des Six îles jusqu’aux décors des berges sinueuses de la Rivière Cerise, le paysage à lui seul se prête à une expérience mémorable. La durée du circuit : 4-5 jours. Variante autochtone : Kanikotwasotipalkanek Sakalkan. Nom du lac de référence : Six Milles. Composition du parcours : lac Ostaboningue, baie Cooks, lacs Cooks, Robert, des Six Milles, des Six Îles, Sasseginage et retour par la rivière Cerise.  Il y en a des rapides y chutes. L’accès au parcours est par Béarn. Il y existe la possibilité de remonter la rivière Cerise et de faire ce circuit dans le sens inverse de la proposition. On doit compter de 4 à 5 jours pour le trajet. Des douze portages, plusieurs sont boueux, sales et difficiles. Les campings sont rares. Il est  préférable de l’emprunter en eau haute.

Circuit L’Échelle : Le circuit de 98 kilomètres bouclés et 8 portages nous transporte dans le temps de la colonisation et du déboisement avec le vieux chemin de fer longeant le portage jusqu’au Lac Pommeroy. Le parcours emprunte une partie du parcours historique du Tuk Tuk pour ensuite se diriger vers des lacs les plus reculés de l’arrière-pays témiscamien. Il y a de belles chutes entres les lacs Pants et l’Échelle.  D’excellentes opportunités d’entraînement de canotage se présentent au fur et à mesure que le parcours serpente à travers une variété de lacs et de passages. La durée totale est de 7 à 8 jours. Variante autochtone : Kwatewan Sakalkan. Nom du lac de référence : L’Échelle. Composition du parcours : lacs Hunter’s Point, du Bouleau, Pommeroy, petit lac à la Truite, l’Échelle, Pants, McKillop, ruisseau Birch, rivière Kipawa, lac Audoin, rivière Audoin et lac Hunter’s Point. L’accès au lac l’Échelle est soit par le petit lac à la Truite (portage de 1 500 mètres), soit par le lac Regenzie (cuatre portages pour un total de 1 200 mètres), ou à partir de Hunter’s Point. De 7 à 8 jours. On y trouve la chapelle de Hunter’s point et la chute du lac Pants.

Le long de tous les parcours, vous admirerez des scènes grandioses parmi les plus belles du territoire québécois. Des paysages exceptionnels et intègres qui inspirent le respect et suscitent l’émerveillement. On peut les retrouver dans tous les types d’écosystème. Bref, la qualité du paysage est telle qu’il pourrait à elle seul motiver le déplacement.

N’oubliez pas le code d’éthique en camping : Aucune coupe d’arbres ou d’arbustes sur le terrain, respectez les plantations d’arbres et les endroits où la pelouse a été semée. Utilisez du bois mort pour vos feux et respectez les interdictions de feux. Rapportez tous vos déchets. Respectez et protégez l’environnement et les autres campeurs. Ne pas creuser de trous pour les roulottes, mais plutôt mettre une chaudière.

On accède au ZEC Kipawa par Val-d’Or (chemin Baie Carrière), par Témiscaming (chemin 819), par Belleterre et par Béarn (chemin 814).

Adresse de la ZEC Kipawa :

7C, des Oblats Nord
Ville-Marie
J9V-1H9

Téléphone : 819 629-2002

Site Web de la ZEC Kipawa : www.zeckipawa.com

zec kipawa

ZEC Kipawa

Territoire du ZEC Kipawa. Source de la photo : Zeckipawa

À lire également :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>