Abitibi-Témiscamingue

Saint-Maurice-de-Dalquier

Saint-Maurice-de-Dalquier

Saint-Maurice-de-Dalquier

Saint-Maurice-de-Dalquier est un ancien village d’environ 150 habitants qui est devenu un quartier de la ville d’Amos qui fait partie de la MRC de l’Abitibi de la région administrative de l’Abitibi-Témiscamingue. Les résidents surnomment affectueusement leur village Saint-Momo.

Saint-Maurice-de-Dalquier est situé à 16 kilomètres au nord-ouest de la ville d’Amos et comprend une partie des cantons Castagnier, Dalquier et Duverny.

L’histoire de la localité débute en 1916 lors de l’arrivée des premiers colons qui s’établissent sur les rives de la rivière Harricana pour y vivre de l’industrie du bois, de l’agriculture et de l’exploitation minière. Le premier colon, M. Henry Plante était venu de Sainte-Béatrix de Joliette.

Les prospecteurs de l’époque avaient surnommé cet endroit Bébitteville en raison des grandes quantités de mouches et moustiques qui s’y trouvaient (et qui s’y trouvent encore aujourd’hui).

En 1918, la municipalité est érigée sous le nom de Corporation municipale de la partie est des Cantons-Unis de Figuery et de Dalquier, mais en 1930, saint Maurice est choisi comme patron du village par Mgr Louis Rhéaume, évêque de Haleybury.

En 1934, le premier pont est enjambe le Harricana en remplacement du service de chaland. Ce pont couvert connu sous le nom de pont Emery-Sicard sera fermé en 2007 à la suite des critiques engendrées par l’effondrement du viaduc de la Concorde.

La première église et son presbytère sont bénis en 1952, mais le clocher de l’église ne sera terminé qu’en 1960. La même année, le sanctuaire sera fini. En 1952, on ouvre l’école Notre-Dame-de-la-Joie, dirigée par des religieuses de l’Institut de l’Immaculée de Gênes, mais cette école disparaîtra en 1972.

En 1950, les quatre frères Adjutor, Gérard, Lionel et Lucien Leclerc de Saint-Maurice-de-Dalquier découvrent un important gisement de zinc et de cuivre dans le canton Barraute. En 1952, la mine Barvue, une mine à ciel ouvert, sera ouverte pour l’explorer et cette mine a entrainé la création de la municipalité de Barville en 1953.

À la fin des années 1980, une minière du nom de Sphinx effectua des travaux sur la propriété Duvay qui soulevèrent une vague d’inquiétude chez les habitants du village. Elle utilisait une méthode d’extraction de l’or à bas prix, la cyanuration, grâce à de grands bassins extérieurs où une solution de cyanure très diluée y était versée pour permettre de recueillir l’or au point d’écoulement. L’opération permit en 1990 de recueillir 11,3 kg d’or.

C’est en 1987 que la ville d’Amos et Saint-Maurice-de-Dalquier (connu également comme Amos-Est) se fusionnent.

En fait, quoique les activités minières à Saint-Maurice-de-Dalquier se sont principalement passés au cours de deux périodes comprises entre 1930 et 1945 ainsi que de 1985 à 1990, à l’occasion on peut noter certaines activités d’exploration et de réévaluation de certains propriétés sur le territoire et les propriétés minières les plus importantes sont les suivantes : Duvay, Fontana, Goldvue, Claverny.

Les forêts publiques à proximité du village sont exploitées principalement par Matériaux Blanchette, une scierie basée à Amos. Les essences les plus exploités sont les forêts de pin gris où le sol est sablonneux et les forêts d’épinette noire où le sol est plus marécageux. On y retrouve aussi d’importantes forêts de Thuya du Canada, communément appelées cédrières par les gens de la région.

Dans le village de Saint-Maurice-de-Dalquier sont situés les Jardins St-Maurice qui offrent aux visiteurs de ce coin de paradis le plaisir de redécouvrir le romantisme des couleurs et des parfums exquis. On y trouve une quinzaine de jardins aux arrangements naturels et originaux, une collection d’une centaine de rosiers et clématites; plus de 1 200 espèces d’arbustes et vivaces et un jardin et une serre écologique.

Pour accéder à Saint-Maurice-de-Dalquier, il faut emprunter la route 395 Nord, une route provinciale secondaire asphaltée.

st-maurice-de-dalquier

Localisation de Saint-Maurice-de-Dalquier. Carte : Google Maps

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>