Abitibi-Témiscamingue

McWatters

McWatters

McWatters

McWatters a été, jusqu’en 2001, une municipalité indépendante, puis elle a fusionné avec d’autres villages qui forment maintenant la grande agglomération urbaine de Rouyn-Noranda.

Aujourd’hui, le quartier McWatters est situé à la limite est du centre-ville de Rouyn-Noranda. Ce quartier occupe un territoire de 386 kilomètres carrés autour de l’aéroport de Rouyn-Noranda, de part et d’autre de la route 117. La forêt occupe environ 65% du territoire de McWatters, tandis que le secteur résidentiel et commercial en occupe 6 %. Le reste est constitué de terres en friche ou d’affleurements rocheux. McWatters regroupe environ 3 mille résidents.

C’est en 1930 que le prospecteur David McWatters découvre des gisements d’or sur le territoire de la future municipalité. La première mine y est ouverte deux ans plus tard sous le nom de McWatters Gold Mine. Elle se trouve sur les bords de la rivière Kinojévis, qui donne son nom au village qui naît suite à l’ouverture de la mine. La McWatters Gold Mine ferme ses portes en 1944.

En 1938, la Compagnie internationale de papier (CIP) a fait construire un dépôt forestier le long de la rivière Kinojévis. Ce dépôt, connu sous le nom de Dépôt McWatters, est devenu le centre d’approvisionnement de tous les chantiers de la filiale Kipawa-Noranda de la CIP. Ses remorqueurs étaient très connus en Abitibi-Témiscamingue.

Le rang des Allemands rappelle un épisode de la Deuxième guerre mondiale, quand des immigrants d’origine allemande se sont réfugiés dans ce secteur pour échapper aux camps d’internement.

Le cimetière de Farmborough rappelle les deux communautés protestantes présentes sur le territoire, Farmborough et Joannès.

En 1979, la municipalité de Kinojévis change de nom et devient McWatters.

McWatters est bien pourvue en commerces et services.

Au cours des dernières années, McWatters s’est dotée d’édifices neufs et fonctionnels où sont réunis le bureau du quartier, un centre communautaire, un service de garde, le service des incendies et un garage. À proximité se trouvent l’école, l’église, le presbytère et le bureau de poste.

Parmi les attraits du quartier on peut citer l’église et le presbytère Saint-Jean-l’Évangéliste, qui date de 1940. La Marina du Vieux-Pont offre un accès à la rivière Kinojévis, au bout de la rue du Vieux-Pont.

C’est à McWatters qu’est situé le circuit Abitibi-Karting, une entreprise de courses de karting (mini voitures de course) qui loue et vend des karts monoplaces et biplaces.

Le Centre éducatif forestier du Lac Joannès se trouve également à McWatters.

Le terrain de camping naturiste avec sa plage sablonneuse invite à la baignade. Le nudisme y est obligatoire et le site n’est ouvert qu’aux couples et aux familles. Les invités doivent y respecter des règles très strictes. En hiver, c’est très calme…

Dans un autre genre, le champ de tir accueille les adeptes du tir à l’arc et du tir à la carabine.

L’entreprise La Traversée de l’Abitibi-Témiscamingue propose aux touristes (surtout européens) des forfaits de motoneige, principalement par Internet.

mcWatters

Centre municipal du quartier McWatters. Crédit photo : ville.rouyn-noranda.qc.ca

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>