Abitibi-Témiscamingue

Laniel

Laniel

Laniel

Laniel constitue un vaste Territoire non organisé (ou TNO qui est une unité administrative au Québec) s’étirant sur une superficie de près de 530 kilomètres carrés. On y trouve moins de 180 habitants. Ce TNO fait partie de la région administrative de l’Abitibi-Témiscamingue et de la municipalité régionale de comté de Témiscamingue.

Laniel est un lieu de villégiature exceptionnel et un paradis pour les amateurs de nature et de plein air, niché dans une baie du lac Kipawa, parsemé de près de mille îles réparties sur 365 kilomètres carrés et entouré par 1600 kilomètres de rives.

Parmi les attraits de Laniel, on distingue la forêt témiscamienne. Cette forêt reflète le plus beau mélange d’essences d’arbres vivants dans un même secteur, compris entre Laniel et Rapide-des-Joachims. On dit que c’est une caractéristique unique au Québec et même au Canada.

La baie du Canal du lac Kipawa, avec ses allures de fjord, est un site très recherché par les vacanciers. Ses falaises escarpées, dominées par des pins blancs, des pins rouges et des cèdres, impressionnent par leurs impressionnantes dimensions qui ne sont pas sans faire une forte impression sur les personnes impressionnables.

Les amateurs de kayak et de canoë ont choisi depuis longtemps deux îles sablonneuses, l’île Clermont et l’île du Huard, comme des lieux de halte. Surtout depuis que ces deux îles sont aménagées et entretenues à l’intention des voyageurs qui sillonnent les eaux du Kipawa. Elles sont dotées de quais, de tables de pique-nique et de toilettes sèches. Les visiteurs peuvent s’adonner à la baignade et un beau sentier pédestre a été aménagé sur l’île Clermont.

La héronnière du lac Kipawa est l’endroit idéal pour les ornithologues et pour les photographes qui viennent ici observer des hérons dans leur habitat naturel. On peut admirer ces oiseaux sur plusieurs petites îles regroupées, mais on n’a pas le droit de s’en approcher. Alors, pour observer leurs immenses nids perchés dans les arbres, n’oubliez pas vos jumelles et vos téléobjectifs.

Notons aussi que le village de Laniel possède un des rares ponts arqués au Québec. Un barrage, adjacent à ce pont qui enjambe la rivière Kipawa, permet de régulariser à volonté le débit du cours d’eau.

À moins d’une dizaine de kilomètres au nord de Laniel, on peut emprunter le sentier pédestre Grande Chute.

Laniel est connu également comme site du Festival du kayak organisé sur la rivière Kipawa. Il rassemble chaque année des centaines de kayakistes en provenance du Canada et des États-Unis.

À Laniel, l`Érablière L. Lapierre propose repas, vente de produits de l’érable, tire sur la neige tous les jours du premier samedi de mars jusqu’au premier dimanche de mai (les groupes doivent réserver à l’avance et le reste de l’année, sur réservation, pour groupe seulement).

Le village de Laniel se trouve à cinq heures de route d’Ottawa.

Kipawa

Kipawa

Bouchers, Kipawa. Source de l’image : Site Web de Kipawa

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Camilla Arbour

    2016/10/25 at 1:13

    Un petit mots pour vous laissez savoir que la photo publiée sur la page web de «Laniel» est actuellement une photo de la communauté de Kipawa, QC et non de Laniel, QC. Merci!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>