Abitibi-Témiscamingue

Faille de Cadillac

Faille de Cadillac

Faille de Cadillac

Le terme Faille de Cadillac désigne une anomalie géologique, un phénomène qui s’est produit il y a des millions d’années et qui eut un certain impact sur l’histoire du Québec en raison des richesses minières découvertes dans la zone de la faille.

Cette faille tire son nom du canton de Cadillac, en Abitibi-Témiscamingue, où elle se trouve. Il s’agit d’une brisure dans l’écorce terrestre apparue lorsque le bouclier canadien s’est fracturé en plusieurs endroits, notamment en territoire abitibien.

Le magma, c’est-à-dire la roche en fusion emprisonnée dans le sol par les couches rocheuses, est alors remonté et s’est solidifié à l’intérieur de la fracture. Le magma a transporté avec lui les métaux précieux.

La faille de Cadillac est longue d’environ 350 kilomètres et elle présente une largeur moyenne de 5 kilomètres. Elle est très riche en gisements d’or, de cuivre, de zinc, de nickel et autres métaux non ferreux. Au cours du XXe siècle, ce phénomène a été à l’origine de l’une des plus importantes ruées vers l’exploitation minière au Québec. En effet, les villes de Rouyn-Noranda, de Val-d’Or, de Malartic et plusieurs autres furent fondées grâce à ces gisements, dont l’exploitation a entraîné l’établissement de grandes localités.

tour rotary

Tour Rotary, un des attraits de la région traversée par la Faille de Cadillac. Photo : © GrandQuebec.com

Lire aussi :

1 commentaire

  1. Pingback: T’as de l’eau dans ta cave, le cave? « la page à papi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>