Abitibi-Témiscamingue

Croix de chemin

Croix de chemin

Croix de chemin

Il n’est pas rare en Abitibi-Témiscamingue d’apercevoir au croisement de deux chemins de rang ou sur le haut d’une bute une grande croix en bois. Ces croix, appelées croix de chemin, viennent marquer dans le paysage la place qu’occupait au Québec la religion et son rôle dans les efforts de colonisation.

La tradition des croix de chemin est fort ancienne. Elle se fond probablement dans celle des explorateurs qui, découvrant un nouveau territoire, plantaient une croix en signe de prise de possession. À la différence des calvaires de chemin où est représenté le corps du Christ, celui-ci est absent des croix de chemin. Apparaissent généralement les instruments de la passion et autres symboles chrétiens (cœurs, rayon, etc.) ou profanes (trèfle, fleur de lys, etc.).

Dans l’histoire de l’Abitibi-Témiscamingue, ce monument tout modeste est chargé d’histoire et de souvenir. En effet, dans la vie communautaire des premiers témiscabitibiens, les croix de chemin tenaient lieu de place publique et de lieu de prière et de rassemblement.

D’après L’Abitibi-Témiscamingue… et ses lieux de la mémoire. Guide des découvertes patrimoniales et touristiques. Conseil de la Culture de l’Abitibi-Témiscamingue, 2005.

La croix

La croix

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>