Abitibi-Témiscamingue

Kitcisakik

Kitcisakik

Kitcisakik

Communauté anicinape de Kitcisakik

Kitcisakik est une petite communauté algonquine située dans la région de l'Abitibi-Témiscamingue, à l’intérieur de la Réserve faunique La Vérendrye (dans sa partie nord) et à 66 kilomètres au sud de la ville de Val-d’Or. Cette communauté anicinape occupe un terrain à l’embouchure de la rivière des Outaouais et du Grand Lac Victoria.

D’une superficie de 0,58 kilomètres carrés, Kitcisakik compte environ 400 résidents, dont une centaine de membres  n’habitent pas dans la communauté.

Les Algonquins qui s’y regroupent font partie de la seule bande encore nomade ou semi-nomade au Québec. Ainsi les camps de bois rond construits sur la rive du lac Victoria ne sont habités qu’entre mai et septembre. Le reste de l’année, mis à part les jeunes qui retournent sur les bancs d’écoles situées en dehors de la communauté, les habitants se dispersent sur les territoires de chasse de l’orignal et de trappe.

Le nom de cet établissement provient de la langue algonquine. Le terme Kitci signifiant « grand » et le constituant saki, « embouchure ou ouverture ».

Le parc immobilier de la communauté se compose de 70 unités d’habitations familiales, d’un bloc sanitaire, du bureau du conseil de bande et d’un dispensaire. Les cabanes ne sont pas reliées aux services d’aqueduc et d’égout. Seuls le bureau du conseil de bande, le dispensaire et le bloc sanitaire en sont pourvus.

Pour s’approvisionner en eau potable, les résidents de Kitcisakik doivent se rendre au bloc sanitaire et remplir des contenants de toutes sortes qu’ils transportent jusqu’à leurs résidences. Vu l’absence de mesure d’hygiène, cette façon de faire ouvre la porte à la prolifération des bactéries et aux troubles de santé.

La communauté possède un centre de services au Réservoir-Dozois, comprenant une station d’essence, un dépanneur, un casse-croûte et une boutique.

La population étudiante de la communauté est constituée d’une vingtaine d’élèves de l’école primaire de Kitcisakik, Kabi Opagitc, établie en 2005. D’autres élèves étudient dans les écoles provinciales en pensionnat. Dans l’école primaire de Kitcisakik, on trouve une bibliothèque, un bureau de direction, et un laboratoire informatique.

Pour le moment, la communauté est en attente d'un statut officiel de Réserve indienne par le Ministère des affaires indiennes et du Nord Canada (AINC), et ce depuis 1906. Officiellement, les résidents sont toujours considérés comme des « squatters » sur les terres de la Couronne provinciales.

La communauté est dirigée par un conseil composé d’un Chef et de trois conseillers élus selon la coutume locale.

De fait, les Anicinapek de Kitcisakik n’ont jamais quitté leur terre ancestrale, même si leur communauté n’a pas de statut légal reconnu. Ils ont continué à vivre sur leur territoire traditionnel, sans bénéficier de logements adéquats, sans eau courante et sans électricité.

Des démarches sont actuellement en cours auprès des autorités du gouvernement du Québec et du Canada afin de construire un village permanent doté d`infrastructures modernes.

Les principales langues parlées dans la communauté sont l’algonquin et français.

La Société économique de Kitcisakik (SEK) possède un centre des affaires au Lac Dozois, comprenant dans un même bâtiment : un dépanneur, une station d’essence, un casse-croûte (restaurant et boutique artisanat et vêtements neufs et usagés). La SEK a des relations d’affaires avec l’Agence du Tourisme de la Région de l'Abitibi-Témiscamingue, Domtar, Hydro-Québec et la Société des Établissements de Plein Air du Québec.

La Société économique de Ktcisakik a contribué au développement et à l’entretien de quelques 140 kilomètres de sentier de motoneiges qui traverse la Réserve faunique La Vérendrye. Ce réseau relie l’Abitibi à l’Outaouais et aux Laurentides. La SEK offre aux motoneigistes les services d’approvisionnement en carburant, de repas chauds et d’hébergement rustique au Relais Moko.

Le comité FORÊT a procédé à divers inventaires afin de mieux connaître le potentiel des ressources de son territoire. Il est à développer plusieurs activités suite à ce plan.

Développé par la SEK, le projet Sentier motoneige faisait partie du groupe de finalistes dans deux catégories au Gala des prix d'excellence Mishtapew 2003 : Contribution au développement local et Culture et touriste.

Adresse de la communauté Anicinape de Kitcisakik :

Case postale 5206
Val d'Or, Québec
J9P 7C6

Téléphone : 819 736-3001

Site Web de la communauté de Kitcisakik : kitcisakik.ca

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>