Projet Canadian Malartic

Projet d’un nouveau quartier 
 L’impact socio-environnemental

Osisko Exploration Ltée est une société canadienne d’exploration aurifère. Son nom rappelle le lac Osisko, situé en Abitibi.

C’est en 1920 qu’Edmund Horne y découvre un prolifique gisement d’or, ce qui entraînera l’ouverture de la mine Horne. Historiquement, le camp minier Malartic, qui incluait les anciens producteurs Canadian Malartic, Barnat-Sladen et East-Malartic, a produit plus de 5 millions d’onces d’or de 1935 à 1983.

Aujourd’hui, la principale propriété d’Osisko est le site Canadian Malartic, situé au cœur de la ceinture aurifère abitibienne, au sud de la ville de Malartic. Osisko est en train d’évaluer la possibilité d’entreprendre une exploitation majeure à ciel ouvert.

Selon les estimations, environ 8,5 millions d’onces d’or s’y trouvent (évaluation faite en juillet 2007) et le potentiel de production de ce gisement aurifère est important en raison de sa situation facilement accessible près de la surface et de la proximité d’infrastructures déjà existantes.

Si les études sur l’impact socio-environnemental et la faisabilité du projet se révèlent positives, les travaux pourront commencer en 2009. Néanmoins, si le projet Canadian Malartic se réalise, Osisko devra re-localiser environ 200 résidences, sans compter quelques édifices publics. Un nouveau quartier au nord de la ville de Malartic a donc été prévu par la compagnie en collaboration avec les citoyens et les autorités municipales.

Voir aussi :

Partager|