Québécois de jadis

Frédéric Rolette

Frédéric Rolette

Frédéric Rolette

Frédéric Rolette, né à Québec le 23 septembre 1785, était fils et petit-fils de marins. Alors, rien d’étonnant à ce que le jeune Frédéric embarque à son tour à bord d’un vaisseau de guerre britannique.

Il  prend part à plusieurs batailles navales, dont la bataille du Nil et celle de Trafalgar. Il est blessé cinq fois lors de ces combats et il quitte la marine britannique en 1807, à l’âge de 22 ans, pour s’établir à Québec où il s’engage dans la marine militaire provinciale canadienne.

En 1812, la guerre avec les États-Unis éclate. Frédéric Rolette commande le brigantin General Hunter, en opérations sur le lac Érié. Il s’empare de la goélette américaine Cayuga Packette, ce qui cause un certain désarroi dans l’opinion publique américaine. D’autant plus que le capitaine Rolette attaque cette goélette avec cinq matelots seulement et fait 40 prisonniers parmi les membres de l’équipage américain.

Le capitaine Rolette est sur tous les fronts. Il provoque ainsi le naufrage ou la capture de 18 navires ennemis.

Les citoyens de Québec lui offrent un sabre d’honneur en reconnaissance de sa bravoure.

Puis il se retire à Saint-Roch, où il mène une vie plutôt pénible. Il est seul, oublié, et ses anciennes blessures ne lui laissent pas de répit. Il s’éteint le 17 mars 1831, à l’âge de 46 ans.

Un Canadien errant

Photographie : GrandQuebec.com

Voir aussi :

1 commentaire

  1. museo

    2015/05/01 at 6:54

    Petite correction, il meurt et est enterré à St-Roch mais il demeurait à Nicolet selon les recensement de l’époque.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>