Québécois de jadis

L’Abbé Beauchemin

L’Abbé Beauchemin

Jean-Marie Beauchemin

Jean-Marie Beauchemin naît en 1913 à Lévis. Il fait des études classiques au Séminaire de Québec. Ensuite, il continue à étudier la théologie et il est ordonné prêtre en 1941.

Jusqu’en 1964, le Père Jean-Marie Beauchemin travaille comme archiviste à l’archevêché de la ville de Québec, et c’est à lui que revient la charge de classer et de numéroter un grand nombre de documents de l’archevêché, accumulés au fil des ans.

De 1956 à 1961, l’abbé Jean-Marie Beauchemin oeuvre aussi dans la mission du Petit-Village de Giffard. En 1961, cette mission est érigée en paroisse de Notre-Dame-de-l’Espérance. Plus tard, la paroisse est assimilée par l’arrondissement de Beauport.

En 1961, l’abbé Beauchemin devient aumônier des Sœurs de Sainte-Chrétienne de Giffard et vicaire de la paroisse de Notre-Dame-de-Recouvrance, qui fait partie de la ville de Québec. De 1974 à 1980, il occupe le poste de Président du Conseil supérieur de l’éducation du Québec. En 1976, il est nommé chapelain au Foyer de Nazareth, à Beauport, fonction qu’il occupe jusqu’en 1997, année de sa retraite.

Dans chaque poste qu’il occupe, l’abbé, conscient de l’importance de conserver des documents historiques, procède à l’organisation des archives institutionnelles de l’organisme. On lui doit ainsi la possibilité d’avoir accès à un grand nombre de documents d’archives.

L’abbé Beauchemin s’éteint à Québec en 2002. Une rue de la ville de Québec porte son nom.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>