Pour les curieux

Traversée du Saint-Laurent

Traversée du Saint-Laurent

Traversée du Saint-Laurent

Autrefois, la traversée du Saint-Laurent entre Québec et Lévis en hiver se faisait en canots. L’écrivain et journaliste Louis Fréchette, qui dans sa jeunesse traversait le fleuve dans ces embarcations, en parle ainsi :

«Ces canots étaient des espèces de pirogues creusées dans un double tronc d’arbre, dont chaque partie était solidement reliée à l’autre par une quille plate en bois de chêne, polie et relevée aux deux extrémités, de façon à ce que l’embarcation pût, au besoin, servir en même temps de traîneau.

Le patron s’essayait à l’arrière sur une petite plate-forme élevée d’où il dirigeait la manoeuvre et gouvernait à l’aide d’une pagaie spéciale, tandis qu’à l’avant et quelquefois debout sur la pince (on appelle pince la projection effilée de la proue), un autre hardi gaillard scrutait les passes et surveillait les impasses, la main sur les yeux, tout blanc de givre, avec des stalactites glacées jusque dans les cheveux.

En avant du pilote, un certain espace était ménagé pour les passagers, assis à plat-fond, tous emmitoufflés et recouverts de peaux de buffles, encaqués comme des sardines, parfaitement à l’abri du froid, mais aussi entièrement immobilisés.

Les autres parties de l’embarcation étaient garnies de tôles qui, tout en assurant la solidité du canot, servaient de bancs aux rameurs à longues bottes et aux costumes plus ou moins hétéroclites, qui pagayaient en cadence, s’encourageant mutuellement du geste et de la voix…

… Quand on se voyait lancé du haut de la batture dans les eaux noires et bouillantes du fleuve, l’équipage sautant précipitamment à bord dans un enchevêtrement éperdu de mains et de bras accrochés aux flancs bondissants de la pirogue, cela ne durait que l’espace d’un clin d’oeil, mais c’était plus fort que soi, le coeur vous tressautait dans la poitrine.»

(Louis Fréchette, Mémoires intimes (souvenirs d’enfance), 1900-1901).

traversée

Traversée de lévis

La traversée au XXIe siècle. Photo : © E. et V. Petrovskiy

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>