Histoires du passé

Retour des Français

Retour des Français

Retour des Français à Québec

En 1632, une fois la paix conclue, le roi Louis XIII rétablit Samuel de Champlain dans ses fonctions de vice-roi du Canada, mais Champlain ne revient au pays qu’en mars 1633. Il ramène avec lui les amis qui l’accompagnaient en 1629. Les Pères Jésuites font également le voyage, mais les Récollets ne reviennent que beaucoup plus tard, en 1670.

Remarquons toutefois qu’environ deux douzaines de Français sont restés à Québec et dans les environs après l’évacuation de juillet 1629.

Pour accomplir le voeu qu’il avait formulé en 1629 au moment de quitter Québec, Champlain fait ériger la chapelle de Notre-Dame de la Recouvrance. Cette chapelle se trouvait à l’emplacement de l’actuelle Basilique.

Selon une légende, un épisode curieux eut lieu lors de la remise des clefs de la ville (plutôt du village) de Québec aux Français par les frères Kertk (ou Kirk).

La remise des pouvoirs se faisait selon un certain rituel, et pour que l’acte se passe en bonne et due forme, il fallait que les rois d’Angleterre et de France soient représentés par deux fondés de pouvoir qui présidaient la cérémonie.

Les frères Kertk ainsi que le délégué anglais remirent avec bonne grâce aux mains de Champlain les clefs du Fort Saint-Louis. Mais M.de Caen, représentant officiel de Louis XIII, accepte le présent à contrecoeur, en rechignant et visiblement mécontent. On lui attribue même une remarque selon laquelle il serait mieux de laisser les clefs aux Anglais. On n’a jamais trouvé confirmation de cette anecdote, et il est possible que M. de Caen fut accusé injustement en raison de sa fois huguenote. Cependant, on sait qu’une partie de l’élite politique française s’opposait à la rétrocession de la Nouvelle-France sous crainte que cette possession n’attire de nouvelles guerres et que le Canada ne soit une charge financière pour la France.

Au moment du retour de M.de Champlain à Québec, on y dénombre 25 résidents Français (sans compter ceux qui sont arrivés avec Champlain) et 76 Anglais, officiers et soldats de la garnison britannique du Fort Saint-Louis et leurs familles.

residents de québecRésidents de Québec rentrent dans la ville. Photo en couleurs prise par un marin français en 1632

Lire aussi :

4 Comments

  1. Yves Delamarre

    2012/03/22 at 2:45

    Quelle connerie: « Photo en couleur prise par un marin français en 1632″ ???

    Et : « rentent » ???

    On ne revise pas avant de publier?

  2. admin

    2012/03/22 at 2:53

    Merci pour la correction, c’est apprécié. Pour 1632, tu as raison, c’était peut-être un marin anglais, mais laisse tomber.

  3. Charles Bouffard

    2014/09/13 at 7:33

    @ admin – Yves Delamarre a raison et vous semblez vous en foutre. Voyons donc, un peu plus de professionnalisme ne ferait pas de tort à ce site. Vous publiez une photo contemporaine(asphalte, lampadaire et feux de circulations et prétendez qu’il s’agit d’une photo prise par un marin français en 1632. C’est de la vraie bouffonnerie. Prenez vous vos lecteurs pour des idiots? Sur quelle planète habitez vous?

  4. admin

    2014/09/13 at 8:25

    Charles, c’est une blague… Je ne crois pas qu’il existe des gens sur cette planète qui pensent que la photographie ait existé au 17e siècle. Si oui, c’est leur problème. Il se peut que nos sens d’humour soient différents, c’est vrai, mais que ce soit la seule chose qui nous sépare.

    Cordialement,
    Georges pour l’équipe de GrandQuebec

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>