Histoires du passé

Population entre 1760 et 1941

Population entre 1760 et 1941

Population de Québec de 1760 à 1941

Au moment de la Conquête, la ville de Québec ne rassemblait que 5 mille habitants (sans compter environ 5 mille militaires, des miliciens arrivés d’autres villes et villages de la colonie, et un nombre inconnu d’Amérindiens).

De 1760 à 1860, soit pendant les cent premières années du régime britannique, le développement de Québec a été marqué par une ère de progrès (grâce en partie à la construction navale et au développement des liens économiques avec la Grande-Bretagne). Vers la fin de cette période, dans la ville de Québec, le nombre d’immigrants venant de Grande-Bretagne, notamment d’Irlande et d'Écosse, égale ou peut-être surpasse la population d’expression française.

Ensuite, de 1860 jusqu’au début du XXe siècle, la vie à Québec se caractérise par un état plutôt stationnaire. Vers le début du XXe siècle, on assiste à une renaissance de la vie économique et la prépondérance française s'établit alors.

Voici l’évolution de Québec, selon des estimations (nous reproduisons le tableau du livre d’Albert Jobin, La Petite Histoire de Québec, publié par l’Institut Saint-Jean-Bosco en 1948) :

  • 1765 :  8,967 habitants
  • 1790 :  14,000
  • 1820 :  15,237
  • 1840 :  26,000
  • 1860 :  58,319
  • 1871 :  59,699
  • 1881 :  62,446
  • 1891 :  63,090
  • 1901 :  68,840
  • 1911 :  78,710
  • 1921 :  95,197
  • 1931 :  130,590
  • 1941 :  150,757
  • 1945 :  183,441

terrasse dufferin

Terrasse Dufférin vers 1920, photo de l'époque

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>