Histoires du passé

L’âge d’or de la chaussure

L’âge d’or de la chaussure

L’âge d’or de l’industrie de la chaussure

À partir les années 1870, l’industrie de la chaussure prend son envol.

Les chaussures de Québec deviennent populaires et sont considérées généralement comme des chaussures de qualité. Aux expositions canadiennes et internationales, elles remportent de nombreux prix. La chaussure québécoise alimentait non seulement le marché local et canadien, mais aussi le marché américain.

Cette situation a persisté jusqu’aux années 1940 et le Québec a tenu au cours de ces années les devants de cette industrie.

Par exemple, en 1939, avant la Seconde guerre mondiale, il y avait 233 manufactures de chaussures au Canada.

Voici un tableau illustrant la répartition de ces manufactures au Canada :

  • Québec :                     136 fabriques
  • Ontario :                     70
  • Colombie-Britannique : 7
  • Manitoba :                   4
  • Nouveau-Brunswick :    3
  • Nouvelle-Écosse :         2
  • Alberta :                      1

Dans les 136 fabriques situées dans la province de Québec en 1939, on fabriquait environ 15 millions de paires de chaussures par an. Au total, au Canada, la production de chaussures s’élevait à 25 500 000 paires.

Le Québec fournissait donc les 3/5e de la production totale du pays. La ville de Québec occupait la première place parmi les villes canadiennes, avec une production de 2 800 000 paires.

Cette année-là, le salaire total des cordonniers de la ville de Québec était de $1 160 820.

chaussures

Usine de chaussures, photo de l'époque

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>