Histoires du passé

Écoles de M. Perrault

Écoles de M. Perrault

Écoles de M. Perrault

Les premiers manuels pour les jeunes élèves québécois furent composés par le protonotaire de Québec, M. Joseph-François Perrault, qui a rédigé et compilé plus d’une douzaine de textes sur différentes matières dans la première moitié du XIXe siècle.

Il était une fois… un député de l’Assemblée législative du Bas-Canada (comté de Huntingdon) qui fut l’un des rares politiciens à se consacrer au bien public avant de penser à ses propres profits.

En effet, M. Perrault établit à Québec les premières écoles municipales, une pour les garçons et une autre pour les filles, en dépensant ses propres deniers. C’était l’époque des célèbres Comptes de Perrault.

L’école pour les garçons fut ouverte en 1821 dans le faubourg Saint-Jean, sur la rue de Glacis. Six cents élèves fréquentaient cet établissement chaque année.

C’était la toute première école où les enfants pouvaient étudier gratuitement. En peu de temps, elle devient tellement populaire qu’on est obligé de faire passer des tests aux élèves avant de les admettre. Soulignons que l’école de M. Perrault admettait les protestants, qui n’étaient pas astreints à suivre les cours de religion et les exercices de culte.

Ce n’est qu’en 1830 que la législature de Québec accorde les premiers subsides à l’école, qui accueille alors plus de 400 élèves.

La même année, une seconde école est ouverte par M. Perrault dans le faubourg Saint-Louis, sur la rue de l’Artillerie. Près de 300 enfants y sont admis. Cette fois, M. Perrault introduit dans l’école un atelier de menuiserie et les élèves apprennent différents métiers.

Vers 1832, la première école pour filles est construite à l’initiative de M. Perrault et, en 1833, il décide de fonder une ferme modèle, l’école d’agriculture de Petite-Rivière, près de Québec. Il réussit à signer un contrat pour la location des terrains pour son nouveau projet, et même à ouvrir cette école, mais il doit abandonner après la première année d’existence, faute d’allocations pourtant promises par le gouvernement.

Notons qu’une école-modèle d’agriculture fut ouverte en 1831 au Lac-Beauport par M. Shadgett. Mais elle ferma également après un an d’existence, faute de soutien de la part du gouvernement.

école joseph françois perrault

École secondaire Joseph-François Perrault, Québec, 140 Chemin Sainte-Foy

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>