Patrimoine

Maison Gomin

Maison Gomin

Maison Gomin (prison pour femmes)

La prison Maison Gomin était réservée aux femmes. Elle fut bâtie en pierre de taille en 1931, sous la direction de l’architecte Raoul Chenevert.

Pour cette bâtisse, l’architecture d’un château du Moyen Âge avec des détails de style Renaissance a été choisie. On y voit des tourelles et des clochetons. Dès le début, on disait qu’elle avait une apparence extérieure tellement belle qu’elle ne devait pas être utilisée comme  prison. Les détenues devaient se répéter à son sujet le vieux proverbe: «II n'y a point de laides amours, ni de belles prisons».

Cette prison fut d’abord appelée Refuge Notre-Dame-de-la-Merci, et c’étaient des Soeurs du Bon-Pasteur qui en avaient la responsabilité. Ensuite, on la rebaptise Maison Gomin.

La prison des femmes Maison Gomin est fermée en 1992. Les détenues sont transférées au Centre de détention de Québec, à Orsainville (aujourd’hui un secteur de Charlesbourg).

Devant le site de l’ancienne prison pour femmes, on construit actuellement un nouvel édifice à condos de sept étages appelé Jardins Gomin. Un parc de détente sera aménagé.

Une polémique sur le destin de cette ancienne prison pour femmes est en cours.

orsainville

Maison Gomin. Photo : tous droits réservés GrandQuébec

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>