Festivités

Jardins éphémères

Jardins éphémères

Jardins éphémères

Juin 2008, Espace 400e

Le projet des Jardins éphémères est organisé par la Société du 400e anniversaire de Québec afin d’apporter un point de vue artistique sur cet anniversaire par des créateurs issus de différents horizons. L'atelier de Pierre Thibault, architecte, à été invité à concevoir ce projet.

Cette vision artistique s’exprime à travers des créations combinant différents éléments vivants et proposant une expérience multi-sensorielle aux spectateurs. Ces œuvres font appel à la matière minérale, à la lumière, aux sons et aux odeurs.

Les jardins éphémères se tiennent en juin 2008 à l'Espace 400e, lieu officiel des Fêtes aménagé sur les bords du bassin Louise.

On a invité onze créateurs pour imaginer les Jardins éphémères, soit: Jean-Philippe Saucier et David Brassard, de Québec; Cédule 40, de Chicoutimi; NIPpaysage Espace DRAR, de Montréal; Domingo Cisnéros et Sonia Robertson, représentants des Premières Nations; Plant Architect, de Toronto; spmb projects, de Winnipeg; Sonya M. Lee et Inderbir Singh Riar, des États-Unis; Marie-Josée Matte, Zora Sander et Catherine Mosbach, de France; Andy Sturgeon, du Royaume-Uni.

Ce sont les gagnants d’un appel de projets aux architectes, architectes paysagistes et artistes visuels, qui soumirent leurs propositions dans six catégories pour la création des Jardins éphémères.

Remarquons que Jean-Philippe Saucier et David Brassard, étudiants à l’École d’architecture de Québec, ont remporté le prix dans la catégorie Relève de Québec pour leur projet Boîte d’antiPandore. Ce jardin ne se compose pas d’arbres ou de fleurs. Le visiteur est en présence d’un véritable champ de blé, avec au milieu une boîte de verre dans laquelle se reflète la ville. On doit errer dans un labyrinthe pour se rendre à la boîte aux parois miroitantes. Plus loin, on rejoint un parvis de bois, dont les portes s’ouvrent. On propose alors au visiteur d’écrire sur les murs, d’apposer ses espoirs, ses impressions et ses propositions pour le développement de la ville. Mais le meilleur moyen de saisir la portée de ce projet est de s’y rendre.

quebec vert

Québec, ville jardin. Photo : © GrandQuebec

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>